«Tout le monde a peur de se faire ubériser !» La formule de Maurice Lévy, patron emblématique de Publicis, a fait mouche. L’image est forte et parlante : on imagine bien une horde de barbares assiégeant un marché, rentrant en force et délogeant les seigneurs installés. Un jour on se réveille et on se rend compte qu’on n’est plus le roi du château et que les pillards ont volé meubles et vaisselle pour aller s’installer plus loin, soutenus qui plus est par les vassaux et habitants d’hier.

L’image parle. Mais reflète-t-elle la réalité ? Elle suggère que l’initiative de l’attaque vient de l’extérieur, des barbares, de et de ses homologues dans différents secteurs d’activités. Il y aurait donc d’un côté l’assaillant et de l’autre la -pauvre- victime…

Une vision un peu courte, même si aujourd’hui l’«ubérisation» de notre économie ne se limite plus Airbnb et autre Blablacar. Les jeunes trublions s’en prennent à l’assurance, à l’automobile, à l’événementiel… Tous les secteurs sont revisités. Pour s’en convaincre, il suffit de constater le succès des nouvelles solutions de mise en relation entre particuliers et professionnels, et cela à tous niveaux. Alors, «tous ubérisés» ?

La question fera l’objet d’une organisée par Silicon Luxembourg le jeudi 2015 à 18:00 dans les locaux de PwC Luxembourg : «Tous ubérisés ? Les technologies à l’assaut des vieux marchés.»

Pour illustrer cette tendance émergente, trois entrepreneurs français parmi les plus en vue actuellement viendront révéler les clés de leurs succès respectifs. Ce sera l’occasion d’apprendre comment Weezevent a permis à plus de 50.000 organisateurs d’événements de vendre plus de 15 millions de billets et su séduire Vente-Privée comme investisseur. Comment TextMaster vient de lever 4 millions EUR et compte des clients dans plus de 80 pays. Ou encore comment le modèle de Creads a su rassembler une communauté de plus de 60.000 créatifs et emploie plus de 40 personnes….

Par le titre de la conférence, les organisateurs - () et (PwC’s Accelerator) donnent déjà le ton. Personne n’est «ubérisé»; on s’«ubérise» soi-même ! Quand Uber a concurrencé les taxis, c’est simplement en proposant un meilleur service et sur base d’une application de réservation fondée sur la géolocalisation. En d’autres mots, les barbares n’ont pris aucun château par la force. Les portes étaient ouvertes, le pont levis baissé… Il n’y a pas eu d’assaillant, seulement des défaillants. A l’attitude défensive, mieux vaut une attitude proactive. En somme, oser sortir de sa zone de confort.

Conférence en présence de :

Thibault Lougnon – CEO –

Ronan Pelloux – Directeur Associé –

Pierre-Henri Deballon – Co-fondateur et CEO –

 

Réservation avant le 5 octobre au +352 49 48 48 6037 ou par e-mail à : press@lu.pwc.com.

Sommaire
Tous «ubérisés» ? Silicon Luxembourg et PwC font le point
Titre
Tous «ubérisés» ? Silicon Luxembourg et PwC font le point
Description
Tous ubérisés ? La question fera l'objet d'une conférence organisée par Silicon Luxembourg le jeudi 8 octobre 2015
Auteur