Le Bitcoin, valeur refuge. Merci la blockchain !

par | Jan 3, 2017 | Business | 0 commentaires

Le Bitcoin, la monnaie cryptée, qui s’est appréciée de 87% en 2016, devient une valeur refuge… plus qu’un outil pour les paiements en ligne !

Le Bitcoin a doublé de valeur en six mois. Sur 2016, la monnaie cryptée s’est appréciée de 87%, et a même atteint en ce début d’année 1.000 USD, son meilleur prix depuis trois ans. Les sceptiques diront que le cours de la cryptomonnaie a été très volatil ces dernières années, son plus haut à 1.100 USD remonte à 2013; son plus bas, à 150 USD environ, début 2015.

L’explication de ce -nouveau- succès ? Nombre d’achats qui ont alimenté la hausse ont été réalisés à partir de la Chine et de l’Inde. Ce qui porte à croire que le Bitcoin sert de valeur refuge. Pour preuve, la dépréciation du yuan, la devise chinoise (- 7% en 2016 face au dollar), qui devrait se poursuivre avec la présidence de Donald Trump. Plus intéressant, la situation de l’Inde, pays où le marché du métal jaune est l’un des plus importants et les échanges bien organisés. Sauf qu’aujourd’hui, l’or est une des victimes des politiques de taux bas et de rachats d’actifs, décidées par nombre de banques centrales à travers le monde qui ont surtout créé pour le moment de la désinflation.

C’est d’ailleurs ces politiques monétaires qui poussent certains investisseurs à se tourner vers le Bitcoin, analyse aujourd’hui La Tribune. Son prix ne dépend d’aucune institution monétaire, mais uniquement de la confrontation entre l’offre et la demande, puisque personne ne fixe à l’avance le volume et le coût de la monnaie.

Ce rôle de protection est loin d’être négligeable. S’il reste un moyen commode de payer en ligne -une fonction de plus en plus étendue même si elle reste marginale-, ce nouveau statut traduit la reconnaissance du sérieux de son rôle, contrairement à la réputation sulfureuse qu’a pu avoir dans un passé récent le Bitcoin, entre manipulation à des fins spéculatives et transactions discrètes pour activités mafieuses.

Le Bitcoin serait en train de changer de statut. Et donne des idées. La Banque nationale de Suède a indiqué le mois dernier réfléchir sur la possibilité d’introduire sa propre monnaie cryptée pour effectuer des paiements électroniques, le pays étant l’un de ceux où le recours au cash est de plus en plus rare. Le but serait, pour l’institution suédoise, de pouvoir maîtriser la masse monétaire bien mieux qu’avec sa politique de taux. À la différence du Bitcoin, elle en garderait le contrôle. C’est d’ailleurs là tout l’enjeu, note encore LaTribune. De là, cette question : le Bitcoin est-il parti pour remplacer nos monnaies ?

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
Le Bitcoin, valeur refuge. Merci la blockchain !
Titre
Le Bitcoin, valeur refuge. Merci la blockchain !
Description
Le Bitcoin, la monnaie cryptée, qui s'est appréciée de 87% en 2016, devient une valeur refuge... plus qu'un outil pour les paiements en ligne !
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo