La Commission européenne met en avant les fintechs et la blockchain

par | Mar 9, 2018 | Business | 0 commentaires

23 initiatives destinées à permettre aux fintechs de se développer, à favoriser l’adoption de la blockchain et à renforcer la cybersécurité et l’intégrité du système financier.

Rendre le marché financier «plus compétitif et plus innovant». Telle est l’ambition affichée depuis plusieurs mois par la Commission européenne, formalisée par exemple avec la nouvelle directive sur les services de paiement (DSP2), entrée en vigueur en janvier, et une consultation publique sur ce thème en juin dernier. Nouvelle étape, aujourd’hui, avec son plan d’action visant à «exploiter les possibilités offertes par les innovations technologiques dans le domaine des services», autrement dit les fintechs.

«L’objectif est que l’Europe devienne un centre mondial des fintechs» explique la Commission, «et que, dans ce secteur en plein essor, les entreprises et les investisseurs puissent tirer parti des avantages qu’offre le marché unique.» Et non l’inverse, se retrouver freinées par des législations nationales divergentes. Ce qui peut-être le cas, notamment dans le crowdfunding, où la Commission prend ses premières mesures concrètes en proposant la création d’un label paneuropéen pour les plateformes.

Le plan d’action présenté aujourd’hui prévoit 23 initiatives destinées à permettre aux modèles d’entreprise innovants de se développer, à favoriser l’adoption des nouvelles technologies et à renforcer la cybersécurité et l’intégrité du système financier.

Première mesure phare, la mise sur pied d’un laboratoire européen des technologies financières, au sein duquel les autorités européennes et nationales dialogueront avec les fournisseurs de solutions technologiques dans un environnement neutre et non commercial. Déjà, la Commission a créé un Observatoire-forum des chaînes de blocs de l’UE. Elle présentera, sous peu, un rapport sur les problèmes et les potentialités des actifs cryptographiques et elle élaborera une stratégie globale en matière de technologie des registres distribués et de chaînes de blocs (blockchain), couvrant tous les secteurs de l’économie.

La Commission organisera des consultations sur la meilleure manière de promouvoir la numérisation des informations publiées par les sociétés cotées en Europe, notamment en utilisant des technologies innovantes pour relier les bases de données nationales. Les investisseurs auront ainsi beaucoup plus facilement accès aux informations essentielles pour éclairer leurs décisions d’investissement.

Par ailleurs, la Commission organisera des ateliers pour améliorer le partage des informations en matière de cybersécurité. En s’appuyant sur les orientations fournies par les autorités européennes de surveillance, la Commission présentera un plan d’action répertoriant les bonnes pratiques en matière de sas réglementaires. Un sas réglementaire est un cadre établi par une autorité de réglementation qui permet aux fintechs et autres innovateurs de tester leurs projets en situation réelle dans un environnement contrôlé, sous la surveillance de cette autorité. Les sas réglementaires rencontrent un succès croissant, surtout dans les marchés financiers développés.

 

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
La Commission européenne met en avant les fintechs et la blockchain
Titre
La Commission européenne met en avant les fintechs et la blockchain
Description
23 initiatives destinées à permettre aux fintechs de se développer, à favoriser l'adoption de la blockchain et à renforcer la cybersécurité et l'intégrité du système financier.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo