Le pourrait devenir la nouvelle permettant d’accéder à la fois aux données et aux bâtiments

«Le champ d’application des smartphones ne cesse de s’élargir. L’accès mobile, quoique récent, prend de plus en plus d’importance le domaine d’activité. Les smartphones peuvent ainsi servir d’identités numériques pour accéder aux bâtiments, aux systèmes informatiques et autres applications», suggère , Directeur Segments Stratégiques Europe, HID Global.

Ce sont les nouvelles technologies d’accès mobile et les standards de communication, comme NFC et Bluetooth Smart, qui rendent cela possible. Dans ce cadre, les identités numériques de nouvelle génération offrent même une plus grande sécurité que de nombreuses cartes conventionnelles, le cryptage de leurs transmissions n’ayant pas encore été compromis. L’accès mobile signifie que les clés, les cartes et autres jetons sont intégrés dans les smartphones, les tablettes et autres objets connectés à l’instar de l’Apple Watch.

La smartphone, nouveau sésame

De nouvelles opportunités s’ouvrent également au sein des PME au sein desquelles l’utilisation des smartphones ne cesse de se développer. La tendance BYOD a accéléré la pénétration des smartphones dans la sphère professionnelle et lorsqu’un smartphone est utilisé au quotidien le chemin vers la solution d’accès mobile n’est pas long. Pour l’administrateur il s’agit cependant de trouver des solutions et de gérer un parc souvent hétéroclite.

A écouter Yves Ackermann, les avantages d’une stratégie d’accès mobile sont clairs. «Les économies découlent de la numérisation intégrale des processus évitant la commande et l’impression des nouvelles cartes tout en rationalisant les flux. Ainsi, par exemple, il n’est plus nécessaire de disposer de différents processus pour l’émission et l’administration d’identités distinctes servant à l’accès informatique et au contrôle d’accès.»

Alliant sécurité et convivialité, une solution d’accès mobile peut marquer des points. La caractéristique clé des smartphones réside dans leur capacité de mise en œuvre de mesures de sécurité intégrées. Citons notamment le cryptage des données ou l’utilisation de procédures biométriques avec des em-preintes digitales. L’application d’accès peut fonctionner en outre dans un sandbox dédié, ce qui permet de garantir qu’aucune autre application ne puisse accéder à des informations d’authentification ou d’accès confidentielles. Notamment en cas de perte, il doit être possible de révoquer à distance les données qu’il contient.

«Cette multitude de fonctions de sécurité permet d’assurer un niveau élevé de protection des données, ce qui répond justement aux exigences des entreprises de taille moyenne, poursuit Yves Ackermann. Le confort des différents collaborateurs s’en trouve amélioré, ces derniers n’ayant plus à transporter de cartes et de clés, et à se souvenir de leurs nombreux codes ou mots de passe. Pour certaines applications comme le parking, il peut également bénéficier d’une distance de lecture pouvant aller jusqu’à plusieurs mètres.»

La condition pour la mise en œuvre d’une solution d’accès mobile est la mise en place d’une infrastructure avec une gestion d’identité et d’accès sécurisée et généralisée. Dans ce domaine, propose des lecteurs compatibles avec ces identités mobiles dont les fonctionnalités peuvent bénéficier de mises à jour et d’un portail sur le Cloud pour l’administration de ces mêmes identités numériques.

Les solutions d’accès mobiles sont clairement tendance et cette évolution n’épargnera pas les PME. En fin de compte, les solutions d’accès mobiles ouvriront la voie à une nouvelle conception de la gestion des identités, démarche où le service sera très présent.

Sommaire
Le smartphone, nouvelle identité numérique
Titre
Le smartphone, nouvelle identité numérique
Description
Le smartphone pourrait devenir la nouvelle identité permettant d'accéder à la fois aux données et aux bâtiments
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo