Sigfox vise 6 millions d’objets connectés à fin 2018. Plus qu’un doublement

par | Fév 15, 2018 | Business | 0 commentaires

Sigfox -opérationnel au Luxembourg via POST et RMS.lu- s’apprête à connecter d’ici un an 6 millions d’objets entre eux sur son réseau bas débit. Ou plus s’il parvient à lever certains freins…

Aujourd’hui, un réseau mondial sans fil connectant 2,5 millions d’objets (+ 65% en un an) dans 45 pays s’appuyant uniquement sur des sources d’énergie à proximité et à bas débit; demain, c’est-à-dire à fin 2018, 6 millions d’objets dans 60 pays, espère le fondateur de Sigfox, Ludovic Le Moan.

Plus qu’un doublement. L’opérateur français tirera notamment profit d’un énorme contrat de 300 millions USD en Chine pour le déploiement d’une solution de télé-assistance pour les personnes âgées dans une vingtaine de villes. Parmi les références, encore, un grand parc d’attraction aux Etats-Unis qui utilise les capteurs de Sigfox pour ses poubelles connectées, plus un transporteur pour le suivi de ses conteneurs.

En concurrence avec la 5G et des réseaux bas débits comme LoRa, Sigfox a tout misé sur le coût. L’opérateur se veut le moins cher pour extraire une donnée, la capter et la remonter sur le serveur de ses clients. Exemple, Securitas Direct qui utilise son réseau pour connecter 1,3 million systèmes d’alarme en France, en Espagne et au Portugal afin de remonter les alertes (tentative d’intrusion, départ d’incendie, début d’inondation, etc.) dans n’importe quelle condition. Dans ce cas, le coût de la donnée est passé de 40 EUR par mois à… 0,80 EUR par an !

La société de 300 salariés -qui a réalisé 50 millions EUR de chiffre d’affaires en 2017 (32 millions en 2016) et prévoit d’atteindre 60 millions en 2018- s’attend à une véritable révolution. Pour elle, l’IoT est en train de se démocratiser à vitesse grand V. L’étiquette connectée est pour demain; elle constituera une rupture quantique, assure encore le fondateur de Sigfox.

Le marché pourrait encore croitre plus rapidement… si les derniers verrous relatifs à la sécurité et au respect de la vie privée étaient levés. Aujourd’hui, des doutes subsistent encore. La direction de Sigfox en est bien consciente. Et d’annoncer l’ouverture de «hacking houses» dans plusieurs pays, des lieux de rencontre où les entreprises pourront développer leurs projets IoT et tester différentes solutions pour en évaluer la faisabilité et la rentabilité économique.

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
Sigfox vise les 6 millions d'objets connectés à fin 2018. Plus qu'un doublement
Titre
Sigfox vise les 6 millions d'objets connectés à fin 2018. Plus qu'un doublement
Description
Sigfox -opérationnel au Luxembourg via POST et RMS.lu- s'apprête à connecter d'ici un an 6 millions d'objets entre eux sur son réseau bas débit. Ou plus s'il parvient à lever certains freins...
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo