Recruter des développeurs sans CV !

Jan 11, 2022 | Data Intelligence | 0 commentaires

Faute de candidats dans les métiers du code, certaines entreprises sont ouvertes à des recrutements sans se baser sur le CV ou le parcours académique

57 % des recruteurs se disent prêtes à abandonner le CV, tandis que 66 % sont disposées à embaucher des développeurs qui n’ont pas de en école d’ingénieur.

La cinquième enquête annuelle mondiale sur le recrutement des développeurs de CodinGame et CoderPad met en des changements notables pour 2022. Le fait de recruter sans CV montre que les recruteurs en reconnaissent les limites lorsqu’ils tentent de recruter des profils techniques…

Plutôt des tests d’évaluation et des entretiens

Une surprise ? « En se concentrant sur des aspects tels que la initiale et l’expérience professionnelle, le CV ne donne pas une représentation exacte des des candidats. Il peut également introduire des préjugés dans le processus de recrutement, inutilement », estiment CodinGame et CoderPad.

Les recruteurs considèrent que le recrutement sur la base de tests d’évaluation pratiques et d’entretiens techniques est une bonne alternative pour repérer les candidats les plus qualifiés pour un poste.

Une réponse à la situation de crise du moment

Recruter des développeurs qualifiés reste le challenge n°1 pour 47 % des entreprises sur un marché très tendu. Et de s’adapter. C’est ainsi qu’elles ont embauché 23 % de profils de codeurs non issus de formations académiques. Cette année, on frôlera les 40 %.

De plus, cette tendance répond à la modification des parcours de formation. En effet, 24% des développeurs interrogés dans le cadre de cette enquête n’ont pas appris à coder dans une école d’ingénieurs ou une université. Et 32% se déclarent autodidactes.

L’étude étant internationale, les résultats varient d’une région du globe à l’autre. Les recruteurs sud-américains sont les plus ouverts à cette possibilité, suivis de près par les répondants asiatiques. En revanche, c’est en Europe que la résistance à l’ du CV est la plus forte, avec 40% des recruteurs réticents à l’ du CV.

Garder le haut de l’entonnoir ouvert

Le recrutement de développeurs sans bagage académique est donc  passé du stade de la rareté à celui de la normalité. Pour les recruteurs, il s’agit de « garder le haut de l’entonnoir ouvert pour ne pas filtrer les candidats potentiels de qualité ».

On mise donc davantage sur la interne et l’actualisation des compétences. L’étude montre encore que certains développeurs semblent ne pas être au courant de toutes les initiatives de mises en place dans leur entreprise. 

Certains programmes de peuvent avoir été mis en œuvre récemment, à la suite de la fluctuation des besoins en emploi pendant la pandémie, et n’avoir pas encore entraîné de changement de poste pour les employés. Mais cela ne saurait tarder.