Faire du une . Et si, comme le note , président de , «Luxembourg n’est pas Berlin ou Tel-Aviv, le Grand-Duché a ses forces pour créer un système entrepreneurial avec une vraie croissance. De fait, si la recette varie d’une ville à l’autre, les facteurs de réussite sont toujours les mêmes : l’éducation, le savoir-être et la détermination.»

Créée en mars 2015 suite à la fusion de Business Initiative et The Impactory, nyuko se dote aujourd’hui d’un nouveau site internet et d’une vision de taille qui assied son rôle de fédérateur-facilitateur dans l’écosystème entrepreneurial luxembourgeois. L’ASBL est aidée par le gouvernement via le ministère de l’Économie, le ministère du Travail et par des entreprises qui lui apportent leur soutien, de même que la Chambre de commerce. Aujourd’hui, nyuko occupe 9 collaborateurs. Et fonctionne autour de trois piliers -Sharing, Learning, Funding- tout en s’attachant à créer une communauté forte entre entrepreneurs, investisseurs, coachs, partenaires, etc.

«Sharing» concerne les activités de coworking, d’échange d’idées, d’apprentissage; «Learning» regroupe une offre de formation pour les chefs d’entreprise, futurs ou actuels et «Funding» établit le lien entre les entrepreneurs et les investisseurs (privés, bancaires et publics). Ainsi, non seulement un entrepreneur peut trouver chez nyuko un espace de travail flambant neuf, mais aussi tout un programme de formation pour l’aider à développer son idée, son projet et à se développer jusqu’à la mise en relation avec des investisseurs prêts à financer la croissance de la start up.

L’ambition peut paraitre démesurée. Pourtant, tout n’est qu’une question de perception. Au terme ‘éducation’, Nicolas Buck oppose ‘savoir-être’ : «Arrêtons de stigmatiser l’échec. Ne prêchons pas les limites, mais les possibilités. Et faisons changer les mentalités. Accueillons notamment l’immigration. Une nation d’immigrés est une nation d’entrepreneurs !»

Qui plus est, la spécificité du marché luxembourgeois peut permettre de créer plus rapidement qu’ailleurs un grand élan vers une économie axée autour du développement des startups. Ce mouvement doit bien entendu être l’affaire de tous et permettre de fédérer l’ensemble des acteurs et des forces vives du pays. Pour cela, nyuko compte bien en être le moteur et affiche aujourd’hui de grandes ambitions.

«Crise économique, chômage, transformations sociales… il est aujourd’hui primordial de valoriser l’entrepreneuriat, insiste Nicolas Buck. Il faut faciliter l’accès à la création d’entreprise, il faut permettre aux gens de devenir entrepreneurs. Chaque entreprise créée est une réponse à la crise, car elle génère de la valeur et des emplois. À nous, aujourd’hui, de trouver notre recette spécifique en combinant les différents ingrédients pour faire une Start Up Nation.»

Sommaire
Luxembourg, Start Up Nation
Titre
Luxembourg, Start Up Nation
Description
Nicolas Buck, président, nyuko : «À nous, aujourd'hui, de trouver notre recette spécifique en combinant les différents ingrédients pour faire une Start Up Nation.»
Auteur