Glassdoor 2024, la tech ne fait plus rêver

Jan 26, 2024 | Ai | 0 commentaires

Où sont les Apple, Google et Microsoft ? Les géants de la tech n'attirent plus. Le Glassdoor des cent meilleures entreprises où travailler en 2024 montre un changement radical.

En 2024, Bain & Company, et ServiceNow se classant respectivement dans les trois premières places du Glassdoor 2024 en tant que meilleurs employeurs, selon l'évaluation des employés…

Le site qui référence les entreprises selon la qualité de vie du salarié a recensé les entreprises les mieux notées au Royaume-Uni et aux Etats-Unis et comptant dans leurs rangs au moins 1.000 employés. Parmi les critères retenus pour ce classement relevons, outre le salaire et autres avantages financiers, l'environnement de travail, la culture et les d'entreprise, également la diversité et, bien évidemment, l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Les géants de la tech n'attirent plus

Le cabinet de conseil mondial Bain & Company a été nommé meilleur endroit où travailler en 2024, surclassant les principaux acteurs des secteurs tech, financier et pharmaceutique. Bain & Company a obtenu une note de 4,8 sur 5, ce qui en fait le grand gagnant de la liste des 100 meilleurs lieux de travail.

Et les géants de la tech ? Google est passé de la 8ème place à la 26ème, Microsoft de la 13ème à la 18ème, le cabinet de Boston Consulting Group, si prisé, tombe de la 7ème à la 9ème. Le cabinet de conseil McKinsey & Company passe de la 4ème à la 31ème. Bloomberg rapporte qu'Apple Inc. est revenu sur la liste annuelle des 100 meilleurs lieux de travail après avoir chuté l'année dernière. Apple était 39ème.

Les « employeurs gagnants », selon Glassdoor sur les commentaires des employés, sont ceux qui proposent des modalités de travail flexibles, un fort soutien de la direction et des environnements collaboratifs. Les employés apprécient également un leadership transparent, des opportunités de croissance et une ouverture aux commentaires. « La liste de cette année prouve que les principaux employeurs en tiennent compte ; ils s'adaptent pour répondre aux besoins changeants », relève Gladoor.