Dès le 1er décembre, les entreprises pourront accéder à en achetant des par , plutôt que par périphérique. L’offre est proposée pour les 7, 8 et 8.1.

Pour l’instant, rien d’annoncé pour Windows 10. Mais rien n’indique qu’il en irait autrement pour la prochaine version du système d’exploitation de . Il est important de noter que ce nouveau programme ne signe pas le passage à un modèle par abonnement et que le modèle restera lié à l’achat d’une licence on premise pour une édition Windows Pro, sur PC et tablettes de 10.1 pouces et moins.

Si Windows 10 a vocation à s’immiscer sur les tablettes autant que sur les PC, il serait contre productif de proposer un système de licence par appareil. L’offre est pour l’instant réservée aux entreprises qui achètent leurs licences Windows via le programme Volume Licensing de Microsoft -et dans le cadre d’un contrat Software Assurance.

Les licences Windows par utilisateur seront également proposées pour la licence Virtual Desktop Access (VDA) permettant la virtualisation de Windows pour des appareils qui ne sont pas éligibles à la Software Assurance.

Une révolution, pas moins. Jusqu’à présent, en effet, les licences Windows avaient toujours été liées à des machines et ce même après l’apparition d’Office 365 avec son nouveau modèle. Cette nouveauté va concerner dans un premier temps les grandes entreprises disposant d’un Enterprise Agreement et d’un Enterprise Agreement Subscription. Aux entreprises ayant déjà un contrat Software Assurance, Microsoft va proposer ce qu’elle appelle un Add-On Windows SA per User, afin de pouvoir faire la transition vers cette offre qui apporte plus de flexibilité, notamment dans le cadre d’infrastructure hybride.

Auparavant, Microsoft tentait de décourager les clients à utiliser une infrastructure sur des systèmes d’exploitation concurrents en appliquant des règles d’octroi de licences complexes. La licence par utilisateur simplifie cela. le virage mérite donc d’être souligné. Stratégiquement, c’est un pas en avant vers le .

 

Sommaire
Titre
Licences Windows par utilisateur, non plus par machine
Description
Dès le 1er décembre, les entreprises pourront accéder à Windows en achetant des licences par utilisateur, plutôt que par périphérique
Auteur