9.000 emplois pour un chiffre d’affaires de 1,5 milliard d’EUR. L’automobile, au Luxembourg, est un secteur important. On compte pas moins d’une vingtaine d’équipementiers (réunis sous la bannière de l’Ilea et de la Fedil) attirés tant par la législation favorable à la propriété intellectuelle que par les facilités offertes en matière de recherche et de développement. De là d’ailleurs, au sein de , le déploiement d’un sixième cluster consacré au secteur.

Il en sera question au cours de , le rendez-vous du secteur le 12 novembre à Luxexpo (Kirchberg – 08:30 > 18:00). Des test-drives, évidemment. Mais aussi des présentations, des tables rondes, des awards. Objectif: faire le point sur l’apport des nouvelles technologies -dont les technologies de l’information. Il sera question d’, d’, d’économie circulaire, d’écomobilité et de projets d’infrastructure pour le secteur public.

On sait, notamment, l’importance de l’électromobilité. Pour rappel, pas moins 850 bornes seront déployées sur le territoire d’ici 2020. Au total, l’État aura investi plus ou moins 10 millions d’EUR pour le développement de cette infrastructure et l’exploitation des bornes de charges publiques. L’investissement s’ajoute aux primes CAR-e de 5.000 EUR octroyées pour l’achat d’un véhicule électrique à condition de souscrire à un contrat d’électricité verte.

Parmi les orateurs, ce 12 novembre, mentionnons Hervé Schwartz, Président & CEO, Schwartz and Co, cabinet international de conseil en stratégie et management dédié aux secteurs de l’énergie, de l’eau et des transports: il présentera les différents modèles de mobilité, sous l’aspect de leur viabilité financière et les défis qu’ils représentent. Autre présentation attendue, celle du Dr. Imke Germann, Managing Director, MRK, à l’origine du premier système de transport intermodal en Allemagne coordonnant et restructurant une série de sociétés connectées. Pour sa part, Marko Koerner, Senior Manager, KPMG, évoquera l’économie circulaire; il présentera les nombreuses perspectives de ce qui n’est encore qu’une vision. Au total, une vingtaine d’orateurs.

Parmi les innovations présentées, SenseFleet de Raphael Frank tiendra la vedette. Cette application mobile vise à détecter différentes manœuvres de conduite en utilisant les capteurs intégrés dans nos smartphones.

En utilisant l’accéléromètre en combinaison avec le GPS et le magnétomètre, SenseFleet détecte des manœuvres comme une accélération rapide, un freinage brusque ou un virage agressif. Des informations contextuelles, comme la météo et le moment de la journée sont également utilisées pour calculer le score final de la session de conduite. Le projet a été testé avec les partenaires du centre de recherche de l’Université du Luxembourg. Une flotte de véhicules a été équipée du système afin d’évaluer les profils généré par différents utilisateurs et équipements mobiles.

, Responsable Luxembourg Cluster Initiative, reviendra sur l’importance du secteur dans l’économie nationale. Et fera le point sur les projets en cours. Entre-temps, Joost Ortjens et Johnny Brebels sont venus renforcer et coordonner les activités des clusters automobile et matériaux.

Le cluster opère telle une vigie. Une grande partie du développement des produits automobiles se faisant suite à des réglementations européennes, il s’agit de connaître les tendances afin de les anticiper. Ce qui passe par une mutualisation des moyens en R&D. Il sera question de la création d’un laboratoire national. Le but est aussi de sensibiliser les entreprises à l’importance du processus d’innovation et aux aides publiques.

 

 

 

Sommaire
Titre
FleetExpo, toujours plus digital
Description
FleetExpo, le rendez-vous du secteur automotive, le 12 novembre à Luxexpo (Kirchberg - 08:30 > 18:00)
Auteur