A peine 38% des organisations ont déterminé des rôles clairs et mis en place un point de contact unique pour la sécurisation des informations sensibles et confidentielles dans le cloud.

Terrible constat tiré de l’ menée récemment par Ponemon Institute pour SafeNet. Plus de 1.800 professionnels de l’informatique et de la sécurité informatique du monde entier ont été interrogés dans le cadre de cette étude, intitulée «The Challenges of Cloud Information Governance: A Global Data Security Study».

Bien que les organisations fassent de plus en plus de cloud computing, le personnel informatique éprouve des difficultés à gérer et sécuriser les données dans le cloud. Ainsi, 44% des données professionnelles sont stockées dans un cloud qui n’est pas géré par le département informatique. Voilà pourquoi à peine 19% des sondés sont totalement sûrs de tout savoir sur les applications, les et les services d’infrastructure de cloud computing actuellement utilisés dans leur organisation.

Près des trois quarts des professionnels de l’informatique (71%) confirment que le cloud computing est très important aujourd’hui. Et plus des trois quarts (78%) pensent que les choses auront encore évolué d’ici deux ans. En outre, les sondés estiment que 33% de toutes les exigences de traitement informatique et des données sont satisfaites aujourd’hui dans leur organisation avec des solutions cloud. Ils prévoient que ce pourcentage va grimper à 41% en moyenne dans les deux prochaines années. 

 

Sommaire
Titre
Protection des données dans le cloud... Bof !
Description
Le personnel informatique éprouve des difficultés à gérer et sécuriser les données dans le cloud
Auteur