SAP Concur s’intéresse à votre

Avr 26, 2021 | Data Intelligence | 0 commentaires

Les entreprises récupèrent à peine 50% de la TVA potentielle, selon une étude de SAP Concur. Dommage pour leur trésorerie ! Pourtant…

Plus de la moitié de la TVA n’est pas revendiquée par les entreprises européennes. C’est ce qui ressort du «The hidden potential of VAT reclaim» de SAP Concur, qui a analysé le manque à gagner pour les entreprises et où et pourquoi elles «oublient» de récupérer la TVA. Le rapport montre également comment les entreprises tentent de préserver leur trésorerie en réaction à la pandémie.

Faisant face à un contexte fiscal déjà confus avant la pandémie, les entreprises sont maintenant confrontées au télétravail. Dû aux retards et des changements dans les liées à la TVA, les employés sont soumis à de nouvelles mesures pour leurs notes de frais et factures. Ainsi, de nombreuses sociétés européennes optent pour des solutions à court terme pour maintenir leur trésorerie, telles que la réduction des coûts autant que possible (43 %), l’augmentation de la productivité de leurs employés (26,6 %) et l’ de la fiscale (26 %).

Des procédures trop complexes

Une majorité d’entreprises ne parviennent pas à se faire rembourser leur TVA, malgré les sérieux avantages que cela représente pour leurs revenus. Selon l’enquête de SAP Concur, ces manquements sont causés par :

> des processus non adaptés aux démarches de remboursement et à la multi-TVA – 25 % des directeurs financiers européens déclarent ne pas bénéficier des remboursements de la TVA à cause de notes de frais contenant des informations manquantes ou incorrectes. 25% d’entre eux trouvent aussi que les notes de frais incluent souvent trop d’éléments soumis à des taux de TVA différents

> une utilisation inadéquate des outils numériques – bien que 62 % des interrogés disposent d’outils numériques pour le remboursement de la TVA, 53 % d’entre eux admettent qu’ils ne sont pas utilisés de manière optimale

> la complexité des normes de conformité et du traitement des réclamations liés à la TVA – 47 % des entreprises sont impactées par des audits plus fréquents et par les amendes pour non-respect des mesures fiscales en vigueur

TVA et intelligence artificielle

Pino Spadaro, directeur de SAP Concur Benelux, explique : «Le remboursement de la TVA nécessite des formalités complexes. Celles-ci demandent beaucoup d’attention et de temps, de la soumission des notes de frais par les employés jusqu’aux déclarations fiscales soumises par les financiers en fin d’exercice. De plus, les réductions d’impôts dans divers pays et les mesures gouvernementales en constante évolution pendant la crise de la COVID-19 ont rendu l’ensemble des processus encore plus complexe.»

Il ajoute : «Le remboursement de la TVA offre d’excellents avantages, ne serait-ce pour la trésorerie des entreprises. Celles-ci doivent donc s’assurer que les demandes de remboursement soient conformes. Pour cette raison, de nombreuses organisations utilisent de plus en plus des aides basées sur l’intelligence artificielle. Les procédures étant numérisées, les entreprises peuvent être certaines d’accéder aux remboursements sur leur TVA dont elles ont le droit avec des risques d’amendes réduits.»

Tant à gagner !

Toujours selon l’étude de SAP Concur, les dirigeants considèrent les solutions basées sur l’AI comme un soutien dans les démarches pour le remboursement de la TVA :

– 34 % des dirigeants européens espèrent des données plus fiables et des rapports plus complets. De cette manière, ils maîtrisent davantage leurs dépenses et visualisent mieux les économies potentielles

– 32 % des chefs d’entreprise estiment que ces types d’outils permettent à leurs employés de se concentrer sur des tâches plus prioritaires

– 30 % des dirigeants trouvent que ces outils réduisent le risque d’amendes pour erreurs ou formulaires mal remplis.

Sommaire
SAP Concur s'intéresse à votre TVA...
Titre
SAP Concur s'intéresse à votre TVA...
Description
Les entreprises récupèrent à peine 50% de la TVA potentielle, selon une étude de SAP Concur. Dommage pour leur trésorerie ! Pourtant...
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo