Tango : moins d’un an pour déployer son nouveau réseau !

par | Jan 11, 2017 | Technologie | 0 commentaires

Tango a déployé le nouveau réseau qui supportera la 5G en moins d’un an… alors qu’une telle migration réclame généralement au moins deux ans. Son nouveau fournisseur compte s’inspirer de la méthode luxembourgeoise.

Un changement de technologie -a priori pour un réseau- est toujours une petite révolution en interne. Tango, l’opérateur luxembourgeois filiale de Proximus, s’est très vite rendu compte qu’il serait dans l’impossibilité de migrer l’infrastructure en place pour aborder sereinement la 5G et, préalablement, l’étape de la VoLTE et de la VoWiFi. Il lui en aurait coûté cher, qui plus est sans garantie sur les délais.

«Nous nous étions fixé le projet de réaliser la migration sur un an, alors que généralement ce type de projet en réclame au moins deux. Notre nouveau fournisseur nous a suivi; nous nous sommes engagés à respecter un ensemble de règles de travail. Nous avons misé sur l’humain», explique Claude Mihnjak, Chief Technology Officer, Tango.

Le contrat avec le nouveau fournisseur a été signé un peu avant Noël 2015. La migration des premiers clients débuta durant l’été 2016; elle s’est achevée début novembre. L’objectif était de disposer d’un réseau pleinement opérationnel avant les fêtes de fin d’année. Ce fut le cas, sans l’ombre d’un incident !

L’explication ? Elle tient au mode opératoire, que Claude Mihnjak résume en un mot sous forme de mantra : it’s all about people’ ! «Avec notre fournisseur, nous avons décidé de former une équipe unique, réellement soudée afin de considérer le projet en termes de solutions et non pas en problèmes à résoudre, insiste Claude Mihnjak. On parle ici d’un état d’esprit : nous avions la volonté d’atteindre un objectif commun, sans jamais se renvoyer la responsabilité d’une défaillance ou d’une incapacité. Ce qui aurait pu rester un voeu pieu a été traduit sous forme d’engagement. Et ça a marché !»

Aujourd’hui, donc, Tango dispose d’un réseau fin prêt pour les évolutions à venir, la première étant la VoLTE, qui ne dépend plus que d’une série de certifications. «Les fondations de la 5G sont en place, nous y arriverons sereinement -nous sommes aujourd’hui ‘5G Ready’, poursuit Claude Mihnjak. L’infrastructure -full SDN (Software-Defined Network)- est fin prête. Nous avons investi dans la simplicité : une plate-forme unique pour l’ensemble de nos activités -fixes et mobiles- dotée d’une seule interface. L’ensemble, désormais, enregistre un gain de place de 35% par datacenter. Et, cerise sur le gâteau, le TCO a été réduit de 40% par rapport à la situation antérieure.»

Entre-temps, des centaines de tests ont été réalisés, tous confirmant la pertinence du choix technologique. «Pour avoir vécu d’autres migrations, je peux vous assurer que celle-ci est unique, notre fournisseur ayant d’ailleurs décidé de la présenter sous forme de ‘best practice’, conclut Claude Mihnjak. Opérationnel du premier coup, sans le moindre bug ! Ce qui renforce encore un peu plus notre image de précurseur : Tango avait déjà été le premier à déployer son réseau 3 G, puis les 4G et 4G+ !»

 

La VoLTE et la VoWiFi en attendant les services 5G

Pour la majorité des opérateurs, les abonnements 5G débuteront en 2020 et devraient connaître un essor plus rapide que celui rencontré pour la 4G. De fait, le développement de la 5G est alimenté par de nouveaux cas d’usage qui auront un impact aussi bien sur les consommateurs que sur les industries. Les voitures autonomes, les robots commandés à distance ou encore l’accès fixe sans fil d’une capacité équivalente à celle de la fibre comptent parmi les principales applications prévues. C’est pourquoi les opérateurs de téléphonie mobile se préparent dès aujourd’hui à l’arrivée prochaine de la 5G.

Son déploiement nécessite une mise à jour du cœur réseau. Ce genre de changement d’infrastructure est une petite révolution en interne, d’autant plus du fait des nombreux clients impactés. C’est un projet qui s’étire généralement sur deux ans…

Aujourd’hui, ce changement donne accès à de nouvelles possibilités, la nouvelle infrastructure de Tango étant désormais capable de supporter -dans un premier temps- la VoLTE ou la VoWiFi. Avec la VoLTE (Voice over LTE), les smartphones resteront connectés au réseau 4G pour émettre et recevoir les appels, le son devenant alors du streaming audio. A la clé, une qualité incomparable. Deuxième avantage : la rapidité de connexion des appels. Il ne faut plus attendre que ça sonne. Cela sonne quasiment tout de suite. On parle de 2 à 3 secondes contre 7 à 8 jusqu’ici. Enfin, troisième avantage, la possibilité de surfer en 4G pendant qu’on est au téléphone, le smartphone restant connecté à la 4G. C’est pratique lors de l’utilisation d’une oreillette.

Le LTE va continuer à se développer et à évoluer, répondant à la fois à l’augmentation du nombre d’abonnés et à leurs besoins croissants en termes de couverture applicative pour les données et la vidéo, ainsi qu’aux nouvelles applications de type LPWA (Low-Power Wide-Area Network) pour l’IoT. En 2019, la LTE sera la technologie d’accès mobile qui dominera à l’échelle mondiale.

Attendus aussi, les services de VoWiFi, aux multiples avantages, dont le handover automatique entre le Wi-Fi et le réseau mobile -ce qui n’est pas le cas pour des utilisations telles que Skype par exemple. Ainsi, la communication reste fluide pour l’utilisateur, qui peut passer du réseau au Wi-Fi sans que sa communication ne soit coupée.

Pour les opérateurs, cela se traduit par une diminution du taux de résiliation pour cause de couverture et capacité insuffisantes à l’intérieur des bâtiments. De fait, tant pour le grand public que pour les entreprises, la couverture est le principal critère de choix d’un opérateur.

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
Tango : moins d'un an pour déployer son nouveau réseau !
Titre
Tango : moins d'un an pour déployer son nouveau réseau !
Description
Tango a déployé le nouveau réseau qui supportera la 5G en moins d'un an... alors qu'une telle migration réclame généralement au moins deux ans. Son nouveau fournisseur compte s'inspirer de la méthode luxembourgeoise.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo