Le média qui explore la transformation digitale

5G, POST en phase pré-commerciale

Nov 6, 2019 | Mobility | 0 commentaires

La 5G en conditions réelles sur le site de POST rue de Reims. Au départ de son 5G Experience Center, l’opérateur passe en phase pré-commerciale.

«Montrer la 5G, l’expliquer et rassurer. Ce devrait être le rôle des opérateurs. Bien peu l’assurent. POST, oui, insiste Cliff Konsbruck, Director POST Telecom. C’est pourquoi nous avons ouvert un 5G Experience Center sur notre site commercial rue de Reims, au coeur de Luxembourg. Nos clients peuvent venir y découvrir la 5G, la vraie 5G, en conditions réelles !»

Après la campagne publicitaire «5G is coming», POST ouvre un 5G Experience Center dans son centre commercial rue de Reims. «Nous avons notre mot à dire, justifie Cliff Konsbruck. Notre ambition, aujourd’hui, est d’entamer une discussion avec nos clients.» Pourquoi la 5G ? Pour quels bénéfices ? A quelles conditions ? Et avec quelles garanties en termes de sécurité ?

Plus de deux ans d’expérience

«Pour beaucoup, le terme ‘fibre’ est associé à POST; aujourd’hui, nous voulons en faire de même avec la 5G. Autrement dit, associer notre nom à l’innovation. Et l’ouvrir à l’écosystème qui est en tain de se créer autour de cette technologie qui n’en est, finalement, qu’à ses débuts…»

Goûter à la 5G, avec des tests en conditions réelles. Comme le relève Alexis Pisano, Product Manager, POST Telecom, «nous sommes très fiers d’atteindre les 1,3 Gbit/s sur smartphone, alors que la plupart des opérateurs européens tournent autour des 1 Gbit/s. Fiers de notre infrastructure, déployée avec Ericsson. Fiers, encore, de pouvoir aller plus loin, au départ de notre propre expérience. Pour nous, la 5G c’est déjà plus de deux ans d’expérience !»

«Avec la 4G, un film de 800 Mo prend environ 40 secondes à télécharger; avec la 5G ça serait réduit à une seule seconde», avons-nous entendu depuis 2014. Une belle image, en somme. Mais un peu réductrice. La 5G ne se réduit pas à une performance en capacité de téléchargement, même si les débits seront jusqu’à dix fois plus élevés que ceux de la 4G. «Si l’on ose un parallèle, la 5G sera une sorte de fibre optique ‘sans fil’ : elle pourrait même atteindre dans certaines situations jusqu’à 20 Gbit/s. En pratique, il faut plutôt s’attendre à une expérience de navigation entre 100 Mbit/s et quelques Gbit/s», illustre Cliff Konsbruck.

A l’entendre, la 5G ne doit pas être vue comme une simple évolution de la 4G. C’est, en réalité, une technologie de rupture. Elle «se distingue des générations précédentes en ce qu’elle vise, dès sa conception, à intégrer un nombre de cas d’usages inédit.» Dès lors, son employabilité promet d’être très étendue. Et pourra donc servir dans des secteurs variés, notamment industriels.

Un saut de performances

Outre les débits accrus qui permettent de transférer plus rapidement des données en masse, la 5G, avec sa très faible latence, ouvre des perspectives dans les véhicules autonomes, l’automatisation industrielle ou, encore, le domaine de la santé. Cliff Konsbruck : «Les sauts de performances permis par la 5G devraient également toucher de nombreux secteurs et permettre à de nouveaux usages d’émerger. Pour nous, c’est le plus important !»

La latence, oui. «La caractéristique fondamentale», selon Alexis Pisano. La latence désigne le délai de transit d’une donnée entre le moment où elle est envoyée et celui où elle est reçue. Celui-ci sera divisé par 10 par rapport à la 4G, avec un temps de réponse d’à peine une milliseconde. «Cette réactivité est cruciale pour l’industrie, car des échanges constants et quasi-immédiats sont requis pour faire émerger des usages comme le transport autonome.»

Et puis, la densité. Avec elle, la 5G supportera «un nombre très important de connexions mobiles simultanées», observe POST en tant qu’opérateur. Cela va «multiplier par 10 le nombre d’objets connectés au réseau simultanément.» clair, il s’agit d’éviter l’engorgement des réseaux à l’heure où tout devient connectable et que les capteurs pullulent.

Tester, en conditions réelles

Conçu autour de la technologie Ericsson, le 5G Experience Center accueille aussi Huawei, Oppo et Samsung, qui permettent de tester leurs terminaux dans de vraies conditions, sur base de vrais uses cases : gaming virtuel, conférence immersive, maintenance intelligente…

«Par ailleurs, nous avons une dizaine de projets pilotes en cours avec des entreprises et des organismes publics, complète Alexis Pisano. Nous sommes prêts pour un lancement commercial en 2020.»

Et Cliff Konsbruck de conclure : «La 5G vient accompagner l’évolution des usages.»

Ces articles parlent de "Mobility"

Telecom, Network, Wireless, Devices, IoT

Follow this topic

Sommaire
5G, POST en phase pré-commerciale
Titre
5G, POST en phase pré-commerciale
Description
La 5G en conditions réelles sur le site de POST rue de Reims. Au départ de son 5G Experience Center, l'opérateur passe en phase pré-commerciale.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo