Un an après son lancement, l’Apple Watch a capté plus de la moitié du marché mondial des montres connectées, mais reste une

Apple n’indique aucun chiffre. Lancée le 24 avril dernier, l’, censée créer une révolution des usages aussi importante que celle qui a suivi l’arrivée de l’iPod, de l’iPhone et de l’iPad, déçoit. Le prestige, mais aussi la puissance financière et la force de frappe commerciale d’Apple n’y on rien fait : les ventes n’ont pas explosé !

Pourtant, avant même le lancement, les précommandes ont battu des records. Les fans de la marque s’étaient rué sur le produit : plus d’un million de montres se sont écoulées le premier week-end, laissant entrevoir un immense succès dans les magasins. L’effet n’a duré que le temps d’un trimestre. Et encore ! Selon Juniper Research, Apple aurait vendu à peine 8,8 millions d’exemplaires de sa montre connectée en 2015. Un ordre de grandeur qui vaut ce qu’il vaut. Pour sa part, IDC avance 13 millions. On est loin des 36 millions d’exemplaires écoulés au cours de la première année qu’avaient annoncé les analystes…

Certes, il est difficile de parler d’. Il n’empêche : ce n’est de toute évidence pas un succès. En cause, les limites du produit. A commencer par son autonomie, qui ne dépasse pas la journée. Ensuite, la dépendance de l’Apple Watch à l’iPhone (via ). Bref, trop intégrée à l’environnement Apple, l’Apple Watch s’est coupée du monde. C’est une montre, pas un ordinateur !

Significatif : les usages. Selon une de fin 2015, 96% des utilisateurs de montres intelligentes se servent de leur gadget essentiellement… pour lire l’heure ! Le deuxième usage est de consulter ses notifications (courriel, textos, appels, alertes médias…). Rien de révolutionnaire ! Or, l’Apple Watch a été conçue pour profiter de la vague de l’Internet des objets et de la santé connectée, qui peine toujours à atteindre le grand public.

Apple compte sur les développeurs pour rebondir. Ils sont invités à créer des applications indépendantes. Objectif : éviter d’utiliser le mode Bluetooth, très gourmand en batterie, et de profiter des applications même sans avoir son smartphone sur soi. Bref, les applications de l’Apple Watch ne seront plus des extensions des applications smartphones, mais spécialement conçues pour le format ‘montre’. On attend aussi une nouvelle version de , le système d’exploitation. Une date circule, non officielle : le 13 juin prochain.

Entre-temps, Apple a quelque peu revu sa politique tarifaire. Le prix du son modèle standard est ainsi passé de 399 à 349 EUR, tandis que le modèle d’entrée de gamme coûte 299 EUR.

Autre rumeur, tout aussi fondée, l’arrivée de l’Apple Watch 2. En juin ou en septembre.

 

 

Sommaire
Apple Watch un an plus tard : bilan mitigé
Titre
Apple Watch un an plus tard : bilan mitigé
Description
Apple Watch un an plus tard : bilan mitigé. A quand l'Apple Watch 2 ?
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo