Apps pro : les téléchargements explosent

Mar 16, 2021 | Data Intelligence, Workplace | 0 commentaires

Les appels à rester chez soi n’ont pas uniquement impacté le volume des téléchargements. Ils ont aussi modifié le type d’apps pro installées par les utilisateurs.

En 2020, les trois apps pro les plus populaires permettaient toutes la visioconférence : Zoom Cloud Meetings, Meet et Microsoft Teams. Un an plus tôt, aucune des trois n’apparaissait dans le top 20 des applications professionnelles et de productivité par téléchargements. Le classement, alors, était dominé par des produits pérennes, comme WhatsApp Business, Gmail, Chrome ou Microsoft Word. 

Selon le rapport annuel State of Mobile 2021 d’App Annie, 7,1 milliards d’apps professionnelles et de productivité ont été téléchargées en 2020, 35 % de plus par rapport à 2019.

Zoom, le grand vainqueur des apps pro

Les propres statistiques de Zoom illustrent cette situation hallucinante. En janvier 2020, l’app accueillait 10 millions de participants par jour à une visioconférence. En mars, ce chiffre s’élevait à 200 millions de participants quotidiens à une réunion. Zoom a réussi à conserver la première place, même si a instauré en avril la gratuité pour toutes les réunions. Son produit Meet totalisait déjà plus de 2 millions de nouveaux par jour avant que ne prenne cette décision.

Tandis que le haut du classement des éditeurs reflète celui des applications de visioconférence, Adobe s’adjuge la quatrième place. Ses applications Document Cloud pour ordinateur de sont devenues mobiles, tout simplement !

Adobe, le pari de la mobilité

L’importance du mobile dans la stratégie à long terme de la société a été dévoilée en septembre. Adobe a, alors, annoncé «la première étape d’une pluriannuelle pour PDF». La mise à jour a introduit une nouvelle technologie révolutionnaire qui a d’abord été intégrée dans l’ gratuite Adobe Acrobat Reader. Le mobile est extrêmement important et un cas à part. Différentes dynamiques concurrentielles sont en jeu. Et il est bien évident que le développement logiciel sous Android et iOS n’a pas grand-chose à voir avec celui destiné aux ordinateurs de ou au Web. Voilà pourquoi Adobe a créé une organisation spécialement dédiée au mobile.