Cap sur les ! Quelques mois après l’accord signé entre et , officialise ses relations avec . Le coréen et l’allemand veulent développer un écosystème commun pour la d’entreprise.

SAP, que l’on a connu proche de Apple, préfère donc Samsung pour faciliter et accélérer la transformation des entreprises vers la mobilité. Ces solutions s’appuieront sur la plate-forme de gestion SAP Mobile Platform et les terminaux de Samsung, qui seront ainsi mieux intégrés dans le monde SAP. Les développeurs pourront ainsi créer des applications dédiées aux smartphones, tablettes et autres terminaux wearables, et les coupler aux services cloud de SAP Hana.

Les deux entreprises prévoient la création d’un Innovation Center commun. Dans un premier temps, les efforts seront portés sur trois secteurs verticaux: le commerce de détail (possibilité de gérer les stocks depuis les terminaux Samsung et la gestion individuelle des consommateurs avec SAP Precision Marketing); l’énergie (SAP Work Manager et Field Service disponible sur la tablette durcie Galaxy Tab Active ainsi qu’une solution wearable libérant les mains des employés pour gérer les informations) et la santé (applications dédiées sur terminaux Samsung avec SAP Hana Cloud Platform, notamment dans la gestion des connexions des personnels de santé ainsi que le lancement d’un projet pilote autour de la gestion des maladies chroniques).

Une évolution somme toute logique. Et attendue. Actuellement, selon le Good Technology Mobility Index Report pour le 3e trimestre 2014, 69% des activations d’applications concernent iOS, contre seulement 29% pour Android. Sur les tablettes, la domination d’Apple est encore plus importante avec 89% des activations d’applications sur cette période pour iOS et 11% pour les tablettes tournant sur Android. Le business vient des entreprises. L’accord signé entre Apple et IBM en juillet dernier commence à porter ses fruits. Samsung ne pouvait rester isolé: il s’est rapproché du premier éditeur de solutions de productivité.

Apple et IBM ont en projet de créer des centaines d’applications et de services exclusivement pour iOS. L’accord va très loin, prévoyant en outre que Big Blue vende des iPhones et des iPad à ses clients. Ce partenariat reflète la volonté d’Apple d’implanter iOS plus profondément dans les entreprises, mais aussi le souhait d’IBM de mieux se positionner sur le marché de la mobilité.

 

Sommaire
Titre
Après Apple et IBM, Samsung et SAP
Description
Quelques mois après l'accord signé entre Apple et IBM, Samsung officialise ses relations avec SAP.
Auteur