Quatre ans seulement après leur apparition, les sortiraient-elles de leur âge d’or? Si, selon Gartner, la progression des ventes était de 70% en 2013, elle ne serait plus «que» de 24% en 2014. , de son côté, anticipe une croissance de 12% dans le monde, mais nulle en Amérique du nord et en Europe.

Pour , le déclin sera bien plus rapide: le cabinet pronostique une chute de 40% des ventes de tablettes pour début 2015. En cause, plusieurs facteurs: un manque de nouvelles applications, un des tablettes arrivé à saturation ainsi qu’un ralentissement saisonnier.

Concernant le dernier trimestre 2014, l’analyste de KGI Securities table sur 21,5 millions d’iPad écoulés, ce qui représenterait déjà une de 18% par rapport à l’année dernière. 12,3 millions d’exemplaires ont été écoulés au cours du troisième trimestre, soit une de 7% par rapport au trimestre précédent et de 13% par rapport à la même période l’an passé.

Comme le reconnait Tim Cook, le propriétaire d’un iPad a tendance à le conserver plus longtemps que son smartphone. Et comme le rappelle Apple, qui a lancé le marché voici quatre ans, personne n’est en mesure d’estimer le cycle de mise à jour. Comment, dans ces conditions, écouler davantage de tablettes alors que le temps de possession augmente et que le contexte concurrentiel est de plus en plus rude, notamment avec les modèles Android poussés par Samsung et Google?

Autre tendance lourde, la tablette n’a pas remplacé le bon vieux PC, contrairement à ce que prédisaient nombre d’experts. Elle reste fondamentalement un outil de consultation, mais pas de travail et de production. Non seulement elle n’a pas cannibalisé le PC, mais elle est de plus en plus coincée entre deux supports qui font tout pour grignoter ses parts de marché: les «phablettes» -ces smartphones aux écrans géants imposés par Samsung- l’attaquent par le bas, tandis que les tablettes-PC comme Surface de Microsoft la concurrencent par le haut.

«Si les gens veulent acheter des Mac plutôt que des iPad, ça me convient très bien», a ironisé le boss d’Apple. N’empêche: le successeur de Steve Jobs mise aujourd’hui sur les clients professionnels pour relancer ses ventes d’iPad, notamment ses derniers modèles iPad Air 2 et iPad mini 3.

 

 

Sommaire
Titre
Le marché des tablettes s'écroule... Apple en forte baisse
Description
KGI Securities pronostique une chute de 40% des ventes de tablettes Apple pour début 2015
Auteur