Au nom de la concurrence, nous pensions que les des services dans le cloud pouvaient encore baisser. Forrester sonne la fin ! Et de prévenir qu’il faudra s’attendre à une hausse des prix d’ici à 2020.

Pour le cabinet de conseil, nous sommes dans une évolution typique d’un nouveau marché du numérique : forte croissance, course effrénée à la taille et donc réduction des prix pour gagner des parts de marchés sur les concurrents… 

Si, selon le cabinet TBR, le marché mondial du cloud public ne sera pas mâture avant 2018, il devrait ralentir aux alentours de 2020 et retomber à une progression à un chiffre, comparable à celle dans l’informatique traditionnelle, estime .

Le marché, alors, entrera dans une phase de , seule issue pour les acteurs de continuer à croitre. Il ne sera plus question pour les prestataires de se contenter de inférieures à 10%, relève encore Forrester. Il faudra doubler, voire tripler, à l’instar des sociétés de services. N’oublions pas, en effet, que les plus grands prestataires sont cotés en bourse… Bref, ce retournement risque de prendre au dépourvu les entreprises qui ont fait du cloud un moteur de leur transformation digitale.

Le cabinet 451 Research, qui analyse l’évolution des prix du cloud à travers son Cloud Price Index a constaté, lui, une de seulement 2,25% depuis octobre dernier. L’offre serveur serait celle qui a connu la plus forte , même si celle-ci reste modeste à 4%. La guerre des prix ne serait qu’illusion : au mieux elle ne touche que certains produits d’appel. Les méthodes de vente utilisées par les fournisseurs de services cloud sont à peu près les mêmes que celles de hypermarchés : promouvoir quelques produits d’appel pour attirer l’attention des prospects…

 

Sommaire
Baisse des prix dans le cloud... Forrester sonne la fin !
Titre
Baisse des prix dans le cloud... Forrester sonne la fin !
Description
Forrester sonne la fin des prix dans le cloud. Et de prévenir qu'il faudra s'attendre à une hausse des prix d'ici à 2020.
Auteur