«Tout le monde sait que la digitale des entreprises est nécessaire, voire obligatoire. La seule question est de savoir comment la mettre en œuvre!»  succède à Thierry Fromes en qualité de Country Manager de à un moment charnière pour le groupe de Redmond.

Après avoir été Operations Director chez EBRC, Candi Carrera a occupé chez Microsoft le poste de Senior Sales Manager pendant plus de quatre ans. Attaché au développement du tissu économique et éducatif national, Candi -42 ans- a contribué à la forte croissance de la filiale.

«Si cette période marque le début d’une nouvelle ère pour Microsoft, elle correspond avant tout à la transformation de notre secteur», poursuit Candi Carrera.

Symbole de cette transformation: l’arrivée de la suite bureautique Office de Microsoft sur iPad, «même si Office est disponible sur Mac depuis vingt ans!». Autre symbole, l’ouverture en open source du framework .Net. Egalement la mise à disposition sur Azure de briques Java, Windows, Hadoop, Linux. «20% d’Azure, c’est du Linux! Pour moi, c’est ça l’ouverture: être capable de couvrir tous les besoins de développeurs et la diversité des organisations. Pas de discriminations. Et, in fine, le libre choix pour nos clients!»

Entre-temps, aussi, Microsoft s’est imposé sur le marché des devices: redéploiement de Nokia sous la marque Lumia, percée sur le marché des tablettes avec les Surface –«belle pénétration en particulier de Surface Pro 3 dans le monde professionnel». Plutôt que voir les lignes de produits distinctement, Candi Carrera évalue l’impact de l’éco-système. Les produits se renforcent les uns les autres. Considérez la chaîne d’information. Révélateur: le taux d’adoption de Windows 8 et 8.1: plus de 20% de parts de marché. Sans compter les technologies confirmées: Exchange, Windows Server ou System Center qui oscillent autour des 80%..

A la tête du groupe depuis ce printemps, Satya Nadella a engagé la stratégie «mobile first, cloud first» qui remplace le mantra «devices and services» de son prédécesseur, Steve Ballmer. «Deux évidences pour nos partenaires, il suffit de voir, par exemple, ce que nous réalisons avec , revendeur certifié Microsoft Surface pour le Luxembourg depuis octobre 2014.»

«Aujourd’hui, nos services dans le cloud représentent 30% du chiffre d’affaires réalisé auprès de nos clients PME», se satisfait Candi Carrera. Le scepticisme d’hier a laissé place à l’enthousiasme. Et cela dans tous les secteurs. Parmi les dernières références en date, relevons International Electronic & Engineering à Contern et la .
«Jamais nous n’avons enregistré autant de marques d’intérêt, y compris de la part d’institutions contrôlées par la … Aujourd’hui, la combinaison d’Azure et de Windows Server fait de nous la seule compagnie avec une plate-forme cloud qui peut être publique, privée ou hybride capable de donner de la puissance au business moderne.»

L’ouverture paie. Le fait, encore, de pouvoir disposer de SAP ou d’Oracle dans Azure lève les derniers freins. À en croire Candi Carrera, la question du passage au cloud et au travail mobile n’est donc plus «quand?», mais «comment?». «Pour s’éviter le gros big bang qu’implique le changement de toutes les infrastructures informatiques, certaines entreprises optent pour un cloud hybride, avec une partie totalement privée et une autre partagée avec d’autres clients Microsoft. Croyez-moi, les réflexions vont bon train…»

Sommaire
Titre
Candi Carrera à l'heure de la transformation de Microsoft
Description
Candi Carrera succède à Thierry Fromes en qualité de Country Manager de Microsoft Luxembourg à un moment charnière pour le groupe de Redmond
Auteur