Ces invisibles à intégrer

Juin 1, 2021 | Workplace | 0 commentaires

Gare aux employés invisibles ! Dans un environnement de travail de plus en plus , l’intégration est primordiale. La technologie le permet.

Gare aux employés invisibles ! Plus de trois employés sur quatre ont pu facilement travailler à distance lors du deuxième confinement; en revanche, un sur deux s’est senti isolé dans ce contexte. Et pour cause : beaucoup ont rejoint une équipe sans jamais vraiment l’intégrer en présentiel. Et donc de se sentir invisibles aux yeux des autres collaborateurs. Pour Sridhar Iyengar, Managing Director Europe, Zoho, c’est d’autant plus dommageable que le modèle de travail hybride deviendra certainement la norme, même à l’issue de la pandémie.

«Privés de l’expérience de travail habituelle, les nouveaux employés peuvent ainsi avoir l’impression de ne pas appartenir à une communauté ou à un collectif. Cela peut avoir de profondes conséquences sur leur motivation professionnelle. Le travail à distance à temps complet ou le modèle hybride impliquent que les organisations adaptent leurs processus formels et informels. Qu’importe le moment où ils ont été embauchés, les employés doivent pouvoir vivre une expérience similaire, laquelle leur permettra d’adhérer à la culture de l’entreprise.»

Nouer des relations tout en travaillant à distance

Concrètement, il s’agit de construire une base d’outils collaboratifs pour virtualiser les lieux de réunion et permettre aux salariés de se repérer dans ces espaces d’échanges essentiels. «Lorsqu’un nouvel employé rejoint l’entreprise, songez à organiser des séances de vidéoconférence pour que tout le monde puisse le rencontrer. C’est lui donner l’opportunité de se présenter et d’apprendre à connaître ses collègues, développe Sridhar Iyengar. En outre, ces méthodes peuvent servir de forum ouvert pour poser des questions. Elles permettent ainsi aux nouvelles recrues d’affirmer leur identité et de nouer des relations avec leurs collègues tout en travaillant à distance.»

Deuxième conseil : développer une gestion plus ouverte et transparente, avec une beaucoup plus descendante. C’est pourquoi il est important de disposer d’un espace central et collaboratif où tout le monde peut se rencontrer virtuellement. Qui plus est, grâce à cette approche, les nouvelles recrues se sentiront plus à l’aise pour poser des questions ou demander de l’aide, car elles savent que leurs managers sont attentifs à leurs besoins et à leur bien-être.

Une implication de la direction générale

L’accès à la connaissance doit être pris en compte par le biais d’une documentation étendue sur l’entreprise, ses activités et sa stratégie, ainsi qu’en permettant la libre participation à une variété de réunions virtuelles couvrant différents publics et réalités. Ces sessions de groupe doivent permettre aux nouveaux employés de se sentir impliqués et de faire partie de l’équipe.

«Une forte implication de la direction est également nécessaire pour assurer cette intégration, conseille encore Sridhar Iyengar. Elle peut prendre la forme, par exemple, de bilans réguliers pour renforcer la compréhension et les compétences de la recrue. La mise en place de questionnaires réguliers afin de demander aux employés comment ils se sentent et leur opinion sur les processus en cours est un autre moyen d’ajuster les politiques en place si nécessaire, ainsi que de montrer qu’ils sont écoutés et considérés.»

Employés invisibles, une question de confiance

Le mentorat peut également contribuer à créer des liens sociaux et favoriser l’intégration. Si un nouvel employé a des difficultés avec un outil, plutôt que de lui faire écouter un tutoriel, un salarié avec plus d’expérience dans l’entreprise peut le former sur ce sujet. Cette méthode apporte un soutien efficace et offre un interlocuteur privilégié à la recrue qui peut parfois être désorientée par le travail à distance, commente Sridhar Iyengar. «La mise en place de cette stratégie contribue ainsi à transformer les relations entre les employés, en établissant une plus grande confiance en l’autre, une meilleure circulation et utilisation des idées, ainsi qu’un esprit de collaboration qui facilite l’intégration des nouveaux arrivants.»

La pandémie a eu un impact important sur les entreprises. Certaines d’entre elles se sont concentrées sur le maintien de l’expérience client plutôt que sur celle de leurs employés. Elles ont donc sous-estimé les changements nécessaires afin d’offrir à leurs nouveaux collaborateurs une intégration en douceur dans le cadre du et rompre l’isolement qu’ils peuvent ressentir.

Une opportunité de renforcer la

Les processus et politiques internes doivent donc évoluer afin d’assurer la création d’un lien entre les membres de l’équipe. Favoriser, aussi, leur bien-être et de s’assurer qu’ils se sentent soutenus.

«Enfin, conclut Sridhar Iyengar, la crise sanitaire doit être vue comme une opportunité de renforcer la fidélité du personnel et, au bout du compte, de renforcer leur productivité. En effet, selon un récent sondage mené par l’Ifop, près de six salariés sur dix affirment que la pandémie a renforcé leur attachement à leur entreprise

 

Sommaire
Ces employés invisibles à intégrer
Titre
Ces employés invisibles à intégrer
Description
Gare aux employés invisibles ! Dans un environnement de travail de plus en plus hybride, l'intégration est primordiale. La technologie le permet
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo