Stockage objet sur site au LNS

Juin 1, 2021 | Data Center | 0 commentaires

En misant sur le stockage objet sur site, il est possible de bénéficier de tous les avantages du cloud, tout en gardant un total sur ses données.

La différence par le stockage objet ! Tous les établissements de santé sont confrontés au même défi : plus l’infrastructure s’adapte à de nouvelles technologies numériques, plus le volume des données collectées et stockées croît. A Luxembourg, le LNS (Laboratoire National de Santé) a misé sur la technologie de stockage objet de Scality avec System Solutions. Et en recueille aujourd’hui les bénéfices.

La plate-forme de stockage n’est plus un simple référentiel passif pour les données. C’est l’infrastructure d’informations qui garantit la modernité de l’établissement. Dans différents secteurs, les entreprises et organisations exploitent les avantages des dernières solutions de stockage dans le cloud afin de gagner en efficacité, de réaliser des économies et de développer leurs capacités.

Le secteur de la santé n’échappe pas à la règle. A cette nuance près : les restrictions qui empêchent la plupart des établissements d’utiliser un . Les données doivent être gérées et stockées selon des critères de gouvernance très stricts en matière de sécurité, de confidentialité, de souveraineté et de disponibilité.

Le LNS, premier laboratoire national de référence au Luxembourg

Le LNS est un établissement public, fonctionnant sous la tutelle du ministère luxembourgeois de la Santé. Il est organisé en institut pluridisciplinaire comptant, outre un département administratif, quatre départements scientifiques dans les domaines de la biologie médicale, de la microbiologie, de la médecine médico-légale et de la protection de la santé, en plus d’accueillir le Centre national de pathologie et le Centre national de génétique.

Le stockage objet assure la redondance et la haute disponibilité en stockant des copies d’un même objet sur plusieurs noeuds.

Début 2021, le LNS a été désigné laboratoire national de référence pour les infections respiratoires aiguës jusqu’en janvier 2028. Cette nomination s’inscrit dans la foulée d’un appel à candidatures lancé le 7 septembre 2020. Elle confirme l’orientation stratégique prise depuis 2018, à savoir un système de valeurs qui met l’accent sur la sécurité des patients, l’excellence clinique et le travail quotidien en tant qu’équipe d’experts.

A l’instar des autres établissements publics luxembourgeois, le système d’information du LNS est principalement géré par le CTIE (Centre des Technologies de l’Information de l’Etat). Celui-ci repose sur deux data centers, l’un interne, situé au sein même des bâtiments; l’autre sur un site extérieur à Luxembourg classé Tier IV.

Une volumétrie qui double tous les ans !

Dans son secteur et compte tenu de ses nouvelles activités, le LNS génère de grands volumes de données qu’il lui faut stocker et protéger. A lui seul, le séquençage génétique est particulièrement gourmand.

«Globalement, la volumétrie double tous les ans, explique Yannick Kirschhoffer, , LNS. Historiquement, nous venons du mode , autrement dit les dispositifs NAS. Pas plus que le mode SAN, le mode NAS n’est pas vraiment adapté à la croissance du Big Data… Le LNS était en quête d’une ‘troisième voie’.»

Le stockage objet correspond à cette ‘troisième voie’. Hautement évolutif et capable de gérer la croissance des données, le stockage objet est idéal pour stocker de gros volumes de données non structurées, dans la mesure où il peut évoluer de manière flexible. Il est bien connu depuis quelques années comme la technologie derrière le stockage cloud, avec le développement de plates-formes comme Amazon S3 et Storage.

Stockage objet : des combinaisons logiciel-matériel sans freins

Via System Solutions, le LNS a découvert la technologie RING de Scality. A savoir le stockage logiciel à travers le SDS (Software-defined Storage). «Le principe nous a plu, explique Joaquim Goncalves, Specialist. A l’opposé des ‘vieux’ systèmes SAN, NAS ou RAID, la gestion de l’espace de stockage repose sur du logiciel et n’est pas tributaire du matériel. Concrètement, les systèmes ne sont pas fondés sur des dispositifs conçus spécifiquement pour tel ou tel produit de tel ou tel fabricant. Une telle désolidarisation autorise des combinaisons logiciel-matériel sans freins, ce qui facilite évidemment la souplesse et favorise la vitesse de stockage. Nous nous sentons beaucoup plus à l’aise : la croissance de nos volumes de données n’est plus un défi

Avant de s’engager dans cette voie, le LNS a eu l’occasion de discuter avec de grands clients de Scality et de comparer ses besoins à ceux d’autres industries. Dans le secteur de la santé, le stockage objet sur site est idéal pour fournir un accès sécurisé multi-site aux dossiers et rapports médicaux, ainsi qu’à l’imagerie médicale sous ses différentes formes. C’est également un excellent moyen d’archiver des dossiers médicaux sur un stockage à moindre coût, tout en gardant la possibilité d’y effectuer des recherches facilement et d’y accéder rapidement en cas de besoin.

Les avantages d’un cloud public, sans les inconvénients

Le LNS dit avoir été sensible à l’idée de bénéficier des mêmes avantages qu’avec un cloud public en matière de simplicité, d’évolutivité et d’élasticité, tout en stockant les données sur site, ce qui veut dire en gardant le contrôle et en assurant leur sécurité, avec des avantages supplémentaires.

Le déploiement de la solution Scality date de fin 2019. Début 2021, la solution RING tourne sur six machines x86 (trois sur le site interne, trois sur le site externe). Et elle peut évoluer. «Cette indépendance constitue un formidable atout, commente Mathieu Briquemont, Mathieu a un compteSystem and Network Administrator, LNS. Avec le stockage objet, nous sommes en mesure de créer des espaces capables de gérer des Petabytes à partir de serveurs ultra denses à moindre coût. De plus, il est possible de mixer des serveurs de marques différentes, ce qui permet d’optimiser les achats de serveurs en fonction du marché.»

Côté administration, il suffit de gérer l’évolution, la capacité de stockage du système et d’ajouter des serveurs au fur et à mesure des besoins. Ces serveurs sont alors pris en compte de manière automatique sans remise en cause du système.

Autre atout majeur, la redondance. Le stockage objet assure la redondance et la haute disponibilité en stockant des copies d’un même objet sur plusieurs noeuds. Lorsqu’un objet est créé, il l’est sur un seul noeud, avant d’être copié sur un ou plusieurs autres noeuds, en fonction des règles en vigueur. Les noeuds peuvent se trouver dans le même datacenter ou, comme c’est le cas au LNS, être géographiquement dispersés. L’absence de prise en charge des mises à jour sur place permet de pratiquer sans trop de complexité la redondance des objets à l’aide de copies sur plusieurs noeuds.

Transparence

Au quotidien, l’usage est très simple. Les systèmes de stockage objet reposent sur une architecture faite de couches indépendantes les unes des autres. Cela favorise un bon découplage au niveau des composants et, surtout, une meilleure répartition des charges. L’usage de tels systèmes est donc très simple. L’utilisateur n’a besoin, ici, que de protocoles d’accès à l’internet standard. Tout est transparent. La communication se fait à travers d’APIs RESTful, comme le standard du marché : S3.

«La scalabilité pour le stockage à très grande échelle, l’indépendance matérielle, la flexibilité et, enfin, la capacité à innover ont joué en faveur de Scality, résume Yannick Kirschhoffer. La maîtrise de la technologie par System Solutions a été, pour nous, déterminante dans noire choix. Nous ne voulions pas nous aventurer dans un domaine encore novateur sans un support solide. Qui plus est, la proximité de l’éditeur -français- a également pesé dans la balance. Nous avançons avec assurance.»

D’une commodité à un outil actif

En effet, ce choix technologique préfigure aussi des orientations plus stratégiques. Le LNS pourra collaborer plus étroitement avec d’autres instances scientifiques, au départ notamment du projet national de supercalculateur.

Pour Yannick Kirschhoffer, le stockage ne peut plus être une simple commodité; il devient un élément majeur, un outil actif des nouvelles . «Le digital se décline sur la stratégie de l’organisation en projets de transformation appuyés eux-mêmes sur de nouvelles technologies pour servir les métiers. A terme, le cloud impactera notre mode de fonctionnement. Dans ce sens, le stockage se doit d’être agile. Désormais, avec Scality et System Solutions, il l’est. Ensemble, nous avons franchi cette étape déterminante.»

Sommaire
Stockage objet sur site au LNS
Titre
Stockage objet sur site au LNS
Description
En misant sur le stockage objet sur site, il est possible de bénéficier de tous les avantages du cloud, tout en gardant un contrôle total sur ses données.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo