Amsterdam, Francfort, Londres, Paris… et, bientôt, ! POST Telecom vient de signer avec IBM un accord qui va lui permettre d’ouvrir à ses clients l’accès aux data centres de SoftLayer, le bras armé cloud de «Big Blue»

Voici peu, ouvrait un data centre à Francfort, afin, notamment, de répondre aux exigences réglementaires allemandes particulièrement élevées. A travers l’accord signé avec IBM Luxembourg, les clients de pourraient profiter prochainement des mêmes avantages.

Un acteur cloud de plus ? Non, un acteur différent. Sur le marché IaaS (Infrastructure-as-a-Service), en particulier, SoftLayer se distingue. Contrairement à d’autres fournisseurs, qui choisissent d’implanter des méga centres de données à seulement quelques endroits, la filiale dédiée d’IBM dissémine des centres plus petits à travers le monde, au bénéfice d’une plus grande proximité vis-à-vis des clients finaux. De plus, il n’y a pas de contraintes : les clients peuvent déployer ce qu’ils veulent -Linux, Microsoft, Citrix, VMware

Cette indépendance permet à SoftLayer de renforcer ses différenciateurs. D’abord, un ensemble de data centres dans un réseau global et unifié; une offre importante de serveurs «bare metal» qui existe depuis les origines de l’entreprise et qui sera maintenue. Ensuite, une grande transparence, l’entreprise fournissant à ses clients toutes les références des ressources mises à disposition et la garantie que tant leurs ressources que leurs données sont bien là où ils souhaite qu’elles soient. Enfin, un bon niveau de performance avec, notamment, un niveau très bas de latence.

SoftLayer offre un réseau mondial de classe «carrier» grâce à sa propre infrastructure et des partenaires clés, tels que -aujourd’hui- POST Telecom aujourd’hui qui, à l’aide de son réseau, permet à ses clients d’accéder à l’infrastructure d’IBM. Le réseau TERALINK de POST Telecom garantit de plus une connectivité à très haut débit, à faible latence, sur 15 PoP (Points of Presence) dans 6 capitales économiques européennes, avec des liaisons redondantes par fibre optique.

POST Telecom pourra ainsi se renforcer sur des marchés sensibles comme le «gaming», qui explose, avec parfois plusieurs millions de joueurs simultanément. Par nature, ce marché ignore les frontières. Et, surtout, les joueurs ne tolèrent pas la latence…

Ce partenariat avec SoftLayer va aussi permettre à POST Telecom d’atteindre des clients au Benelux et dans la Grande Région. Et aussi de passer d’une présence européenne à la sphère mondiale. «Nous pouvons désormais déployer au niveau international une infrastructure qui leur permet de s’ouvrir au monde entier, confirme , Head of International Business Development, POST Telecom. Une société au Luxembourg, par exemple, peut stocker des données dans un centre de données POST Telecom local et dans les data centres SoftLayer en Asie et aux États-Unis, l’interconnectivité étant complètement ouverte.»

L’offre IaaS de SoftLayer est bien adaptée à la stratégie produits de POST Telecom : elle permet d’accroître la flexibilité de ses solutions de cloud hybride, d’attaquer d’autres marchés à l’international et de répondre à des besoins tels que le respect de contraintes règlementaires qui imposent une production et des données locales ainsi que le rapprochement des applications de l’utilisateur final, notamment pour des sites de e-commerce.

A entendre , Business Development Executive Cloud, IBM Luxembourg, «POST Telecom et SoftLayer sont des partenaires naturels. Les deux sociétés approchent le cloud de la même manière. Nos sociétés partagent les mêmes valeurs : c’est-à-dire des performances de pointe, un meilleur prix pour la performance, la qualité et un engagement de service.»

Et Micaël Weber de poursuivre : «Comme directeur des ventes internationales pour POST Telecom, j’ai rencontré de nombreuses entreprises intéressés par le stockage de leurs données au Luxembourg. Elles veulent profiter de la stabilité politique et financière du pays, de notre cadre réglementaire ainsi que d’une protection forte pour les transactions électroniques et, enfin, des compétences du Luxembourg en matière d’archivage électronique. Les entreprises peuvent désormais stocker leurs données critiques au Luxembourg, où elles seront hautement sécurisées et protégées… et leurs données opérationnelles dans des data centres interconnectés et néanmoins proches, où que ce soit dans le monde.»

 

SoftLayer, single et multi-tenant !

SoftLayer peut être comparé à trois entreprises : Amazon, Google et Windows Azure. Ce prestataire cloud a développé les systèmes OSS (Optimized Operations Support) et VSS (Virtual Server Services) pour pouvoir tout supporter. La virtualisation n’est qu’un des composants d’OSS et VSS est elle n’est pas l’unique moteur de son cloud.

SoftLayer s’appuie sur une couche logicielle, ce qui lui permet de déployer toute couche de virtualisation qu’il s’agisse de , Hyper-V ou . Autre différenciateur : ses déploiements peuvent être soit single-tenant ou multi-tenant. En étant multi-tenants, ses concurrents ne peuvent que proposer le partage de ressources.

L’architecture modulaire de SoftLayer offre des niveaux inégalés de performance et de contrôle, avec des fonctions d’automatisation sophistiquées permettant de contrôler une plate-forme unifiée et bénéficier d’une grande flexibilité de provisionnement. Elle s’appuie notamment sur un réseau mondial de communications sécurisées à faible latence.

SoftLayer sera aussi un ambassadeur des technologies IBM. Avec, notamment, Watson qui sera lancé sur SoftLayer d’ici à la fin de l’année. Il est aussi question d’apporter des services de BI (Business Intelligence) cognitive à plusieurs secteurs verticaux. Autre projet : greffer des solutions de SDN (Software-defined Network).. 

Enfin, SoftLayer a gardé une très forte autonomie, tout en profitant de la force d’investissement d’IBM pour construire de nouveaux data centres et s’assurer une meilleure couverture mondiale. Objectif à fin 2015 : 40 data centres !

 

 

 

Sommaire
Cloud partagé pour POST Telecom et SoftLayer !
Titre
Cloud partagé pour POST Telecom et SoftLayer !
Description
POST Telecom vient de signer avec IBM un accord qui va lui permettre d'ouvrir à ses clients l'accès aux data centres de SoftLayer, le bras armé cloud de «Big Blue»
Auteur