La , évidemment, mais en quoi me concerne-t-elle directement, semblent dire les décisionnaires européens interrogés par Palo Alto Networks ? L’ est sans appel : un nombre alarmant d’employés haut placés fait sciemment courir des risques en matière de cybersécurité aux entreprises. Les principales raisons invoquées sont la frustration engendrée par les politiques d’entreprise et la mauvaise compréhension des menaces en ligne.

27% des décisionnaires reconnaissent avoir exposé leur entreprise à une cybermenace potentielle; 14% déclarent en avoir eu conscience au moment des faits. Si, dans un cas sur quatre, les auteurs de ces actions ont affirmé ne pas comprendre pleinement en quoi consiste un «cyber-risque», la quasi-totalité des répondants (96%) a néanmoins jugé que la cybersécurité devrait être une priorité pour leur entreprise !

Une priorité, mais pour qui ? Près d’un dirigeant sur cinq (18%) ne considère pas avoir un rôle personnel à jouer dans les efforts de son entreprise en matière de cybersécurité. Et en cas d’attaque perpétrée avec succès, 40% estiment que la responsabilité devrait être rejetée sur… le service ICT !

Palo Alto en conclut que, trop confiants, les employés haut placés sont enclins à prendre des risques en partant du principe que «cela n’arrive qu’aux autres». L’évolution des réglementations va faire la lumière sur ce qui se passe vraiment en Europe. De tels comportements sont donc appelés à disparaitre. Cela laisse également entendre que la cybersécurité est encore considérée par beaucoup comme une mesure prise pour l’entreprise, et non comme une ligne directrice qui doit être respectée par tous.

 

Trois mesures à mettre en oeuvre rapidement

1- Mettre sur pied une stratégie en matière de cybersécurité axée sur la prévention des cyberattaques à chaque étape de leur cycle de vie.

2- Exploiter des technologies de sécurité nouvelle génération qui permettent aux employés d’accéder aux outils dont ils ont besoin sans compromettre la sécurité de l’entreprise.

3- Sensibiliser l’ensemble du personnel aux rôles clés qu’ils jouent dans la prévention des cyberattaques visant leur entreprise.

 

Sommaire
Cybersécurité : des décisionnaires peu engagés !
Titre
Cybersécurité : des décisionnaires peu engagés !
Description
L'étude de Palo Alto Networks est sans appel : un nombre alarmant d’employés haut placés fait sciemment courir des risques en matière de cybersécurité aux entreprises.
Auteur