DevOps : êtes-vous elite, high ou low performer ?

Août 29, 2019 | Data Intelligence | 0 commentaires

Plus les entreprises sont performantes, plus elles sont DevOps ! Le rapport Accelerate State of DevOps 2019 de DORA avance des résultats étonnants.

Le DevOps a «franchi le gouffre». Les organisations de tous les secteurs continuent d’améliorer leur expertise, notamment parmi les plus performantes. 20 % des répondants font désormais partie des équipes les plus avancées -les fameux «elite performers». Une proportion en hausse de 13 points par rapport à l’an dernier, selon DORA.

Ces équipes déclarent notamment effectuer des déploiements à la demande de façon quotidienne. Les moins performants (12 % de «low performers») déploient du code entre une fois par mois et une fois tous les six mois… C’est l’une des conclusions du rapport Accelerate State of DevOps de 2019.

Fréquence des déploiements

DORA (DevOps Research and Assessment), acquis par Google l’année dernière, applique une rigueur académique à la recherche sur les performances de la fourniture de logiciels. Ses paramètres de base -délai de mise en production, fréquence de déploiement, taux d’échec des modifications et temps moyen de restauration- sont devenus la référence utilisée par de nombreuses entreprises pour mesurer leurs performances.

Pour le plus grand nombre (44% de «medium performers»), la fréquence des déploiements varie entre une fois par semaine et une fois par mois. En revanche, pour les «high performers» (23 %), elle varie entre une fois par jour et une fois par semaine.

Taux d’échec nuls

Par ailleurs, le taux d’échec associé à des changements dans les applications/services varie de 0 % à 15 % pour les équipes DevOps les plus avancées. Il se situe entre 46 % et 60 % pour les moins performantes. A ce propos, relevons encore que les «low performers» utilisent plus de logiciels propriétaires.  Et que le coût de maintenance et de prise en charge des logiciels propriétaires peut être prohibitif, Les «high performers» privilégient donc les solutions open source.

De surcroît, les plus avancés en matière de DevOps seraient en mesure de relancer un service après un incident informatique «2 604 fois plus rapidement» que les moins performants.

Coûts d’exploitation parfaitement estimés

Enfin, le rapport relève que les plus avancés sont 24 fois plus susceptibles de respecter les principes du cloud tels que définis par le NIST (National Institute of Standards and Technology) américain.

Ils auraient ainsi 2,6 fois plus de chances d’estimer avec précision le coût d’exploitation des logiciels. Et, par extension, d’identifier plus facilement leurs applications les plus coûteuses, tout en restant dans le cadre des budgets DevOps alloués.

Ces articles parlent de "Data Intelligence"

Analysis, BI, Prediction, Planning, Boardroom

Follow this Topic

Sommaire
DevOps : êtes-vous elite, high ou low performer
Titre
DevOps : êtes-vous elite, high ou low performer
Description
Plus les entreprises sont performantes, plus elles sont DevOps ! Le rapport Accelerate State of DevOps de 2019 de DORA avance des résultats étonnants.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo