La Digital Workplace transforme l’expérience collaborateur

par | Juin 7, 2018 | Article du mois 5, Business | 0 commentaires

Organisations, personnes et outils. Telindus aborde la Digital Workplace sous ces trois angles, dans un éco-système qui rassemble les technologies développant l’efficacité et l’innovation collaborative dans un environnement sécure.

A l’heure où émergent d’autres modes de travail, les entreprises se retrouvent confrontées à de nouveaux enjeux à adresser au travers de l’environnement de travail qu’elles fournissent à leurs collaborateurs. Pour cela, elles doivent mettre en place des moyens adaptés et innovants. Une stratégie de Digital Workplace est une des étapes de cette transformation.

Pour Telindus, la Digital Workplace répond à plusieurs préoccupations des organisations, comme les changements dans les modes de travail, qui sont de plus en plus transverses et collaboratifs, le renforcement de l’attractivité de la marque employeur, en offrant des environnements de travail dynamiques et innovants ou, encore, l’augmentation de la productivité en fournissant aux collaborateurs les outils et les informations pertinentes au moment adéquat.

La consumérisation de l’IT a littéralement « ringardisé » le concept même de l’environnement de travail de bureau souvent identifié à un utilisateur muni d’un ordinateur de bureau et d’un téléphone fixe. Les usages personnels se sont invités dans le monde professionnel, explique Alain Letecheur, Sales Department Manager, Product & Solutions, Telindus. «Le Digital Workplace s’installe dans une approche d’abord centrée sur l’utilisateur, lequel réclame de plus en plus un environnement de travail qui lui ressemble, connecté, libre et collaboratif. Une stratégie de Digital Workplace va donc bien plus loin qu’une démarche de type DaaS (Desktop-as-a-Service) … Pour nous, chez Telindus, l’évolution de l’environnement de travail fait partie d’un long processus de transformation dans la manière de penser les évolutions et les services à produire vers tous les utilisateurs. »

Est-ce pour autant la fin du DaaS ? Non, loin de là. La proposition fait sens. Avec U-free, Telindus a d’ailleurs joué un rôle de précurseur au Luxembourg. Sa solution de poste de travail virtualisé et d’accès aux applications métiers -introduite en 2012- connait un beau succès, en particulier auprès des organisations de moins de dix collaborateurs.

« Nous leur proposons l’efficacité, la sécurité, la puissance… et la sérénité, résume Alain Letecheur. Ils n’ont plus à se soucier de leur environnement de travail, entièrement hébergé et géré par nos soins ! »

La Digital Workplace ouvre de nouveaux horizons

Aujourd’hui, l’utilisateur veut avoir des outils performants « comme à la maison », simples d’utilisation; avoir un environnement de travail sur mesure en constante évolution pour répondre à son besoin instantanément. « Le mode de fourniture change aussi, observe Olivier Bertin, Head of Pre-sales, Telindus. La mise à disposition des outils business en self-service se répand. Il s’agit de rendre le business plus agile et de faciliter l’accès aux informations de l’entreprise en toute sécurité. Il faut repenser l’IT afin de fournir un outil moins coûteux, efficace, mieux sécurisé et pensé pour une évolution continue plus proche des besoins métiers. »

Dans ce nouvel ensemble, la mobilité n’est plus la finalité, seulement un moyen. Voici quelques années, l’explosion des usages mobiles a nécessité de la part des entreprises le déploiement d’une stratégie d’EMM (Entreprise Mobility Management) pour assurer la sécurité et la gestion des configurations des appareils. Mais avec la multiplicité des devices et des systèmes d’exploitation, la mission s’est complexifiée. Place, désormais, à l’UEM (Unified Endpoint Management), qui permet de gérer tous les périphériques via une solution unique.

« La frontière entre la technologie héritée et la technologie mobile apparaît de plus en plus floue. La tendance est à la convergence de toutes les technologies mobiles en une seule plateforme avec une seule solution de supervision », poursuit Olivier Bertin. L’UEM permet à l’IT de piloter, modifier et sécuriser les terminaux mobiles, portables- et des objets connectés en une seule plateforme. Voilà qui allège le travail des équipes IT. En ce sens, l’UEM met fin à l’accumulation d’outils différents dont il faut maîtriser le fonctionnement. A la clé, plus de réactivité, de sécurité et une meilleure efficacité. In fine, une meilleure maîtrise de son environnement et des coûts sur le long terme.

A l’UEM, Telindus adosse le MTD

Dans un environnement de travail ultra connecté, plutôt autonome et donc très ouvert vers l’extérieur, il est indispensable de le sécuriser.

« La notion de sécurité est d’autant plus importante que les outils de travail sont fortement interopérables avec le back-office et que les technologies embarquées se multiplient, en premier lieu, les terminaux nomades qui se verront bientôt complétés de divers objets connectés, estime Alain Letecheur. Nul doute que les failles seront présentes en conséquence » A l’UEM, Telindus adosse aujourd’hui le MTD (Mobile Threat Defense) qui s’appuie sur un moteur d’analyse comportementale pour identifier les actions réalisées sur les terminaux mobiles et utilise le machine learning pour garder une longueur d’avance sur les menaces sophistiquées et les attaques 0-day. En observant la façon dont les applis se comportent, on peut déterminer ce qui est normal, ce qui ne l’est pas et ce qui pourrait mener à des actes malveillants. Ces observations sont complétées d’actions automatisées qui peuvent réduire le périmètre d’accès aux applications, réseaux et informations de l’entreprise.

Par-delà de l’aspect technique, la Digital Workplace bouscule l’organisation des entreprises et transforme l’expérience collaborateur. Avec ce concept, l’espace de travail se structure autour de lieux ouverts et accessibles à tous. L’organisation elle-même perd de sa structure pyramidale et la frontière entre vie personnelle et vie professionnelle tend à disparaitre.

Un éco-système maîtrisé de longue date

Les attentes sont importantes : gagner en agilité et en productivité; décloisonner les projets et les métiers en facilitant le partage d’informations; replacer le collaborateur au centre de l’organisation du travail; accélérer l’innovation et la conduite du changement; permettre une meilleure collaboration des équipes géographiquement dispersées…

Pour y parvenir, il s’agira de « désiloter » l’organisation et développer de nouvelles méthodes de travail collaboratif; identifier les usages et construire de nouveaux parcours employés; sensibiliser et accélérer la prise de conscience au sein de l’entreprise; former les collaborateurs, accompagner l’évolution des savoir-faire et savoir-être et, enfin, faire le bon choix des outils.

« Nous sommes là au cœur d’un éco-système que nous maîtrisons de longue date, tant sur le plan technologique qu’organisationnel, nous agissons en tant que cloud provider, fournisseur d’infogérance, intégrateur ICT et opérateur télécom fixe et mobile, conclut Olivier Bertin. Rassemblées sur une même plateforme, tout l’enjeu sera d’unifier et de faire converger les différentes sources d’informations et d’interactions afin de simplifier les usages et gagner en productivité. »

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC

 
 

kompass