L’entreprise symphonique, révélation du Deloitte Tech Trends 2018

par | Avr 9, 2018 | Business | 0 commentaires

2017 a été l’année de l’accélération de la transformation numérique, 2018 sera celle de la coordination de la transformation numérique. Deloitte avance la notion d’«entreprise symphonique».

Place à l’entreprise symphonique ! Cette année 2018 sera marquée par une nouvelle étape dans la transformation numérique des entreprises, avec le développement d’approches plus globales. «En 2018, nous verrons émerger une entreprise qui saura créer une harmonie entre stratégie, technologies et opérations, une entreprise qui saura faire jouer en rythme les technologies stars pour écrire une nouvelle partition vers le succès», assure Deloitte dans la sixième édition de son Tech Trends.

2017 a été l’année de l’accélération de la transformation numérique, 2018 sera celle de la coordination de la transformation numérique. Pour les directions ICT, cela signifie se réinventer, se réinventer à nouveau pour mieux s’adapter aux mutations de leur écosystème. Parmi les grandes priorités : la création d’un environnement dans lequel l’infrastructure est évolutive et dynamique; l’architecture ouverte et extensible. Placer le digital au cœur des métiers, ouvrir leurs systèmes grâce aux API, et combiner les bonnes technologies pour créer le maximum de valeur sont également des leviers majeurs de la transformation des directions ICT.

Les directions ICT aux avant-postes de l’entreprise symphonique

Au cours des dernières années, directions ICT et métiers se sont rapprochés pour intégrer toujours plus profondément les innovations digitales dans la stratégie de l’entreprise. Maintenant que la frontière entre les compétences métiers et système d’information deviennent plus floues au sein de l’entreprise, les directions ICT doivent proposer un nouveau modèle de fonctionnement en réorganisant les compétences dans un modèle transverse, en apportant de la souplesse dans l’allocation des ressources et en assumant une part d’incertitude dans le portefeuille d’investissement.

L’entreprise symphonique confirme l’essor de la Digital Reality. Les prototypes sont morts, vive les projets industriels ! Après une phase de test, les projets basés sur des technologies immersives (réalité virtuelle, augmentée, mixte…), les entreprises commencent à mettre en place des stratégies «globales» sur ces sujets en s’appuyant sur des cas d’usage innovants et des prototypes industriels. Traditionnellement basées sur des interfaces en deux dimensions, nos interactions digitales vont progressivement évoluer pour laisser davantage de place aux gestes et à la vision, assure Deloitte. L’environnement de travail sera un des premiers espaces à en bénéficier tant les possibilités offertes pour améliorer la productivité sont vastes.

Bien évidemment, l’intelligence artificielle jouera un rôle plus prépondérant. Ses progrès continus suggèrent que dans un futur plus ou moins lointain, la technologie pourrait atteindre les capacités intellectuelles sociales et émotionnelles de l’être humain. Parlant d’intelligence artificielle générale, Deloitte assure qu’elle aurait la capacité de raisonner dans l’incertitude, de prendre des décisions, de sentir et de communiquer naturellement, effaçant ainsi la frontière entre l’homme et les machines. Ce qui signifie encore que, dans les années à venir, les humains et les machines travailleront ensemble dans un flux continu, chacun complétant les efforts de l’autre. Les solutions d’automatisation intelligente permettront d’augmenter la performance humaine en automatisant certaines tâches au sein d’une activité; elles libéreront ainsi du temps humain pour le réaffecter à la résolution de problèmes qui nécessitent de l’empathie, des qualités relationnelles et de l’intelligence émotionnelle.

Importance accrue de la blockchain

L’entreprise symphonique verra ses processus cœur de métier repensés. L’IoT, mais aussi la RPA (Robotic Process Automation) et la blockchain vont redéfinir complètement la chaîne logistique et les moyens de production. A elle seule, déjà, la blockchain permet d’assurer la traçabilité des produits et de certifier les transactions entre les acteurs de la chaîne logistique. En combinant cette technologie avec l’IoT et l’analyse prédictive, il est envisageable d’autoréguler les flux logistiques depuis les entrepôts des fournisseurs jusqu’aux points de livraison.

Dans cette sixième édition du Tech Trends, Deloitte accorde beaucoup d’importance à la blockchain. Pour s’étendre, se multiplier et passer du stade expérimental à celui d’un déploiement plus global et pérenne, les entreprises cherchent des solutions pour leur permettre de rendre ces technologies interopérables. Les technologies standardisées pourraient évoluer avec le temps, ce qui éviterait le «rip and replace» actuel, assure Deloitte. Entre expérimentations internes et développement des places de marché, blockchain privée et blockchain publique, rien n’est encore joué. Les pionniers en la matière nouent des alliances pour imposer leurs modèles. De fait, différentes technologies de blockchain existent et doivent être rendues interopérables : une nécessité pour partager plus facilement des solutions blockchain et de collaborer à leur développement en continu.

 

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
L'entreprise symphonique, révélation du Deloitte Tech Trends 2018
Titre
L'entreprise symphonique, révélation du Deloitte Tech Trends 2018
Description
2017 a été l’année de l’accélération de la transformation numérique, 2018 sera celle de la coordination de la transformation numérique. Deloitte avance la notion d'«entreprise symphonique».
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine