La fintech belge Edebex aborde le marché luxembourgeois

par | Mar 29, 2017 | Business | 0 commentaires

Après la France, où elle connait un succès fulgurant, la fintech belge Edebex arrive au Luxembourg. A son actif : 100 millions EUR de transactions en trois ans !

La Belgique en croisière, la France en boulet de canon, le Luxembourg dans les starting-blocks et l’Europe en point de mire. La fintech Edebex file bon train. L’idée ? «D’un côté, permettre aux PME en mal de cash-flow de vendre en ligne leurs factures client afin de disposer immédiatement de la trésorerie nécessaire et donc sans attendre l’échéance de paiement. De l’autre, offrir aux sociétés disposant de surplus de liquidités la possibilité d’acheter ces factures et d’ainsi réaliser un investissement très peu risqué qui procure un rendement nettement supérieur à tout ce que l’on peut trouver sur le marché», explique Xavier Corman, co-fondateur et CEO, Edebex. 

Cette alternative inédite au système rigide et contraignant du factoring génère une véritable mutation dans les esprits. Trois ans après sa création, plus de 600 entreprises en Belgique et en France ont déjà fait confiance à la fintech. Elles y ont librement recours de manière plus ou moins récurrente en fonction de leurs besoins, pour se permettre, par exemple, de verser à temps les salaires de leurs collaborateurs, de réaliser un achat important, d’honorer un engagement vis-à-vis d’un fournisseur ou d’une institution réclamant des arrhes de manière inopinée etc.

«Cela dit, dans beaucoup de cas, la situation est bien plus désespérée. Force est de constater que 80% de nos clients n’ont pas ou plus accès à des solutions financières classiques alors que les banques leur tournent le dos à cause de leur rating financier bas, voire en difficulté, explique David Van der Looven, co-fondateur et CCO. C’est là qu’est la véritable force de notre offre : nous aidons même des sociétés à sortir de réorganisation ou redressement judiciaire !»

Si le marché belge croît de manière aussi importante que régulière, la pénétration de l’Hexagone fut fulgurante et l’adoption de la solution par les entrepreneurs français immédiate. Sur base de ces succès, le prochain marché naturel s’ouvre début avril au Grand-Duché de Luxembourg.

Afin de gérer cette croissance exponentielle, de nouvelles équipes se constituent et se structurent dans le plus grand respect des cultures, des législations mais aussi et surtout des us et coutumes en termes business de chaque territoire.

«Bien plus que le succès économique, ce qui nous anime est avant tout la satisfaction d’aider une entreprise en difficulté sans pour autant grever la dignité de l’entrepreneur, confie Aissa Laroussi, co-fondateur et CMO de la fintec. Et lorsque l’on constate que la première cause de faillite est un problème de cash-flow entrainant trop souvent, en effet domino, d’autres faillites, nous sommes en droit de penser que notre mission est d’intérêt public !»

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
La fintech belge Edebex aborde le marché luxembourgeois
Titre
La fintech belge Edebex aborde le marché luxembourgeois
Description
Après la France, où elle connait un succès fulgurant, la fintech belge Edebex arrive au Luxembourg. A son actif : 100 millions EUR de transactions en trois ans !
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo