Les entreprises s’accordent souvent à dire que leurs dépendent de celles des applications. Toutefois, fait apparaître une étude de Riverbed Technology, neuf organisations sur dix (94%) disent être régulièrement confrontées à de mauvaises performances. Et une sur deux (50%) déclare que les mauvaises performances de ses applications impacte sa productivité au moins une fois par semaine. Une des causes de ce problème résiderait dans le passage à un environnement informatique .

Associé à d’autres applications qui tournent toujours sur site, cet environnement informatique hybride accroît cependant la . Il y a désormais, littéralement, des applications, des données et des utilisateurs partout, raison pour laquelle le département informatique éprouve les plus grandes difficultés à garantir de bonnes performances applicatives.

Pour combler ce fossé en matière de prestations, il est indispensable d’avoir une vision claire des prestations des applications et des conséquences sur l’expérience des utilisateurs finaux. On en serait loin : 76% des sondés en Europe se sentent souvent perdus face à l’identification des causes de la lenteur de leurs applications. Ceci souligne, une fois de plus, le manque de communication entre l’équipe informatique et les collaborateurs de l’entreprise, y compris les dirigeants eux-mêmes…

Plus inquiétant : les dirigeants peuvent aggraver le problème en cherchant à le contourner. 35% des sondés déclarent qu’ils ont déjà utilisé des applications non gérées par leur service informatique lorsque celles proposées par l’entreprise sont trop lentes ou en panne. Or, ce phénomène de «shadow IT» ne fait que rendre l’infrastructure encore plus complexe.

Pour Riverbed Technology, il serait de plus en plus difficile d’avoir une vision bout-à-bout d’une architecture informatique hybride : 84% des dirigeants estiment qu’il est plus complexe de dépanner les problèmes de performance des applications dans un environnement informatique hybride.

En moyenne, rappelle Forrester dans une autre étude, les dirigeants estiment qu’il faut presque 7 heures pour résoudre un problème majeur lié au fonctionnement d’une application. Sans une vision bout-à-bout des applications, de l’optimisation et du contrôle, c’est sans issue.

 

 

L’étude complète «Riverbed Global Application Performance 2015» et les résultats régionaux peuvent être consultés sur www.riverbed.com/global-application-performance-survey.html

Sommaire
Hybride = complexe. Chute des performances...
Titre
Hybride = complexe. Chute des performances...
Description
Associé à d’autres applications qui tournent toujours sur site, l'environnement informatique hybride accroît la complexité.
Auteur