Avec ce nouveau point de présence, le spécialiste mondial de la QoE (Quality of Experience) étend sa zone d’influence. Représenté au par CTG et Sogeti, et comptant déjà quelques belles références, s’est fait connaître voici plus d’un an par son -menée en collaboration avec Soluxions Magazine- sur les performances  des hébergeurs luxembourgeois au travers de millions de tests réalisés depuis 22 localisations situées en Europe, Amérique du Nord et du Sud, Asie et Océanie.

Outre cette activité très médiatisée, ip-label mesure les performances des sites web, quel que soit l’endroit où ils sont hébergés, depuis le Luxembourg. Et donc de proposer une vision du cœur de l’Europe vers le reste du monde.

ip-label confirme non seulement le positionnement du Luxembourg dans l’hébergement informatique mondial, mais aussi l’intérêt, pour ses clients, d’une mesure précise de la perception de la qualité telle qu’elle est réellement ressentie par les internautes -qui ne sont ni plus ni moins que les «clients des clients» des hébergeurs.

Rappelons que pour la deuxième édition du baromètre ip-label des data centres de très haute disponibilité, entre 1 et 1,3 milliard de données avaient été collectées, compilées et analysées par ip-label et commentées par Soluxions Magazine. Pas moins de 105 millions de tests unitaires avaient été réalisés entre les mois de mars et septembre 2013. Rappelons aussi que sur une douzaine de data centres à très haute disponibilité opérant dans les trois grandes zones géographiques planétaires où les tests ont été menés, EBRC s’était fort bien positionné dans le «Top 3».