Le média qui explore la transformation digitale

La Libra Association entre vie et mort

Oct 16, 2019 | Blockchain, Latest News | 0 commentaires

La Libra Aassociation se désagrège avec le désistement, après PayPal une semaine plus tôt, de Visa, Mastercard, Stripe et eBay… Un avenir en pointillés.

Coup dur pour la Libra Association. A trois jours de la première réunion de l’association, lundi 14 octobre, lors de laquelle devaient être annoncés les membres initiaux du projet, Visa, Mastercard, Stripe et eBay se sont désisté. Une semaine plus tôt, PayPal avait jeté l’éponge…

La Libra Association de Facebook censée garantir l’évolution de la monnaie du géant des réseaux sociaux va-t-elle s’effondrer ? Visa, Mastercard, eBay, Stripe et Mercado Pago, membres fondateurs de l’association ,ont fait marche arrière. Cette nouvelle survient alors que les organismes de réglementation gouvernementaux continuent d’examiner minutieusement les plans de la nouvelle monnaie électronique.

Un beau projet, mais…

Le retrait du projet des principales sociétés de paiement, dont Mastercard et Visa Inc., est un problème sérieux. Il pourrait remettre en cause les efforts ambitieux de Facebook Inc. pour établir une monnaie numérique d’envergure mondiale. Ces retraits signifient que la Libra Association ne peut pas compter sur ces processeurs de paiement majeurs. Or, ce sont eux, précisément, qui peuvent aider les consommateurs à convertir leur monnaie en Libra. Les autres membres de l’association, dont Lyft et Vodafone, sont principalement des sociétés de capital-risque, de télécommunications, de blockchain et de technologie, rapporte Reuters.

Tous ces acteurs ont donné des commentaires similaires : Libra reste un beau projet qu’ils vont suivre de près, n’excluant pas de rejoindre l’association… A une condition : être en règle avec les régulateurs internationaux. Il faut dire que Facebook avait mis la charrue avant les boeufs. Sa direction avait annoncé le lancement du projet sans en avoir au préalable informé les gouvernements. Que ce soit en Amérique du Nord, en Europe ou ailleurs, Facebook s’est fait rappeler à l’ordre. Le message global est clair : la monnaie virtuelle Libra ne pourra être lancée que si les Etats en approuvent l’existence.

Scandales

Les Etats craignent notamment une déstabilisation du réseau financier actuel. Plus encore une perte de souveraineté face à un acteur privé. Qui plus est, Facebook a été impliqué dans de nombreux scandales ces dernières années. Qu’on se souvienne : protection des données de ses utilisateurs, utilisation de son réseau social à des fins de propagande politique et d’interférence électorale…

Le risque explicite pour les membres de la Libra Association était par ailleurs un renforcement de la pression des régulateurs sur l’ensemble de leurs activités.

 

Ces articles parlent de "Blockchain"

Decentralized, Distributed and Public digital ledger

Follow this Topic

Sommaire
La Libra Association entre vie et mort
Titre
La Libra Association entre vie et mort
Description
La Libra Aassociation se désagrège avec le désistement, après PayPal une semaine plus tôt, de Visa, Mastercard, Stripe et eBay... Un avenir en pointillés
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo