Quelle est la différence entre Dieu et ? Réponse: Dieu ne pense pas qu’il est ! Mégalo et casse-cou, le et président de l’éditeur de logiciels , septième fortune mondiale, se retire, mettant fin à un règne de 37 ans, le plus long du secteur, qui lui a permis, en partant de rien, de faire d’ un géant de 38 milliards de USD de chiffre d’affaires, pesant 185 milliards en Bourse.

Larry Ellison était le dernier patron de la génération des Bill Gates et Steve Jobs a être encore aux manettes de sa société. Il a décidé de céder sa place à Mark Hurd, 57 ans, qui a dirigé HP jusqu’en 2010 avant d’être poussé à la démission suite à une affaire de harcèlement sexuel et à Safra Catz, 52 ans, longtemps considérée comme la successeur potentielle du fondateur. Un changement qui -lors de son annonce, la semaine dernière- n’a pas rassuré les milieux financiers, certains analystes considérant que ce changement dans la continuité ne va pas assez loin pour inverser des résultats décevants…

De fait, le fondateur d’Oracle prend du par rapport à la gestion opérationnelle de son entreprise à un moment crucial. Le secteur du logiciel est en pleine mutation avec le développement du cloud computing. Même si Larry Ellison a juré de faire d’Oracle le plus grand groupe de cloud computing du monde, force est de constater la pression grandissante d’acteurs comme Salesforce ou Amazon…

Oracle pourra-t-elle tourner la page? Larry Ellisson, 70 ans, oui. C’est une légende vivante qui s’en va. Septième personne la plus riche du monde, il fut également l’un des patrons américains les mieux payés -en 2013, sa rémunération a ainsi atteint 76,9 millions de USD, provoquant d’ailleurs une fronde des actionnaires du groupe. Partant, donc, mais sans rien lâcher; il reste toujours le premier actionnaire du groupe, avec environ 25% des actions. Et pas question de céder l’empire!

Reste le . Son -sa mère, sans moyens, l’envoie vivre chez son oncle et sa tante dans un quartier difficile de Chicago- reste exceptionnel: alors qu’il commence des études à l’université de Chicago et à l’Université de l’Illinois, il ne passera pas ses diplômes, préférant partir tenter sa chance dans la Silicon Valley. Il y a fondera Oracle. Aujourd’hui, il est le premier propriétaire immobilier de la région. Il a acquis des quartiers entiers à Malibu. Ainsi qu’au lac Tahoe. Et, il y a peu, il a acheté une île via sa société immobilière; Ellison a payé 500 millions de USD pour acheter 98% des 365 km2 de l’île de Lana’i, située dans l’archipel de Hawaii. Il est aussi connu pour sa passion aéronautique, son yacht de 138 mètres de long et ses dizaines de voitures de sport.

Habillé chez les meilleurs couturiers de Savile Row à Londres, l’enfant abandonné s’est offert des rêves à la hauteur de sa démesure, son unité de compte étant la centaine de millions de dollars, montant de son engagement dans la Coupe de l’America avec le voilier BMW Oracle.

 

Sommaire
Titre
Larry Ellison se retire, Oracle pourra-t-elle tourner la page ?
Description
Le fondateur d’Oracle prend du recul par rapport à la gestion opérationnelle de son entreprise
Auteur