… Il y a ceux qui en parlent et ceux qui l’approchent. Les s’estiment avantagées. C’est, en tout cas, l’avis de 79% des patrons de petites entreprises: ils ont les moyens d’optimiser les processus plus rapidement que leurs homologues dans les grandes entreprises. 64% pensent également être capables de comprendre, déployer et tirer profit d’une nouvelle technologie plus rapidement.

Bien que les conclusions de cette laissent à penser que les petites entreprises sont idéalement positionnées pour atteindre la maturité numérique, de par leur capacité d’adaptation et leur flexibilité, elles semblent moins conscientes, en revanche, de toute l’étendue des avantages qu’elle offre. Telles sont les conclusions d’une de Europe menée par , en Europe.

Autrement dit, les petites entreprises perçoivent la maturité numérique -si une organisation utilise des outils de pointe pour stimuler ses performances et fait preuve d’un intérêt profond pour la technologie et les processus gérés par voie numérique- comme une opportunité en or de se mettre sur un pied d’égalité avec les organisations de plus grande envergure.

Autre indice: 39% des patrons de petites entreprises sont convaincus que leur organisation peut passer de la transformation numérique à la maturité numérique en deux ans.

Mais qu’en retirer? Quels profits attendre de la maturité numérique? Là, les patrons de grandes entreprises semblent plus optimistes quant aux avantages offerts par la maturité numérique. Les plus fréquemment cités sont: un meilleur accès à l’information (93%), des processus métiers améliorés (90%), un avantage concurrentiel plus important (86%).

Bien qu’ils envisagent un impact moins positif sur l’avantage concurrentiel et les bénéfices, les patrons de petites entreprises pensent que la maturité numérique peut leur assurer: un meilleur accès à l’information (79%), des processus métiers améliorés (79%) et des tâches finalisées plus rapidement (74%).

Cette meilleure perception peut changer la donne, estime , CEO, Ricoh Belgique et Luxembourg, déclare: «Les grandes entreprises disposent des ressources leur permettant de reproduire et d’améliorer les innovations des petites entreprises; leur taille leur permet d’améliorer l’efficacité de leurs opérations, de leur service client et ainsi d’augmenter leurs revenus.

Bref, les jeux sont loin d’être faits. Pour preuve, parmi les grandes entreprises interrogées, 66% ont un membre de leur direction œuvrant en faveur de la maturité numérique et 81% disposent d’une vision claire et structurée des solutions à mettre en œuvre pour atteindre cet objectif. En revanche, seules 53% des petites entreprises peuvent en dire autant de leur direction et 71% ont une vision claire des objectifs à atteindre. Cela pourrait notamment expliquer pourquoi les petites entreprises sont moins optimistes quant aux retombées financières.

Sommaire
Titre
Maturité numérique: les PME en tête
Description
Maturité numérique... Il y a ceux qui en parlent et ceux qui l'approchent. Les PME s'estiment avantagées.
Auteur