Alliance entre Post Telecom et SES Techcom Services, filiale de l’opérateur de satellites , pour développer une gamme de services ICT orientés cloud et déployés à l’échelle mondiale.

Le potentiel est énorme. On peut fort bien imaginer des services ICT de type cloud proposés par satellite dans des régions du monde difficiles d’accès ou qui, plus simplement, ne disposent pas d’infrastructure haut débit terrestre suffisamment stable.

Il peut s’agir, par exemple, d’un service de backup au bénéfice d’entreprises dans une région sinistrée. Par satellite, l’installation de service est dynamique, pour ainsi dire immédiate. D’une manière générale, on attend du réseau toujours plus de disponibilité, où que ce soit dans le monde.

Pensons encore à des services de type VPN (Virtual Private Network) ou M2M (Machine-to-Machine) afin de connecter des systèmes dans des zones reculées, difficiles d’accès pour les réseaux 2G/3G traditionnels comme les plates-formes pétrolières, les gazoduc, etc.

Jusqu’ici, peu de détails ont filtré sur l’alliance entre et Post Telecom. Le domaine est hautement concurrentiel. D’autres acteurs, comme Eutelsat, visent le même marché. Sauf qu’ici, chacun des partenaires apporte infrastructure et expertise, à savoir des solutions convergentes, dont un éventail de services d’ingénierie de pointe, la connectivité large bande, des infrastructures satellitaires et des opérations réseau pour le premier et la virtualisation de serveurs et le stockage en ligne pour le second.

De même, les deux partenaires ne partent pas d’une page blanche comme ces projets de constellations de micro-satellites lancés par Greg Wyler ou son concurrent Elon Musk. Rien à voir, non plus, avec Facebook et ses drones ou Google et ses ballons…

Si Jean-Marie Spaus, directeur général de , estime que «ce partenariat sera très bénéfique pour les deux sociétés», , directeur général de SES Techcom Services, se contente de souligner l’aspect «exaltant» de l’alliance dans le sens où il s’agit de mettre au point et de commercialiser conjointement des services de communication par satellite basés sur le cloud.

Difficile à évaluer, le marché est potentiellement sans limites. De nombreuses applications ont des exigences de bande passante élevée. Or, il ne suffit pas toujours d’accroître celle-ci pour surmonter la latence. La dégradation peut perdurer même si l’on augmente la bande passante, le goulot d’étranglement peut être ailleurs. Le recours à une transmission par satellite peut non seulement résoudre le problème de performance, mais aussi contenir les coûts.

 

Sommaire
Post Telecom et SES s'allient autour du cloud par satellite
Titre
Post Telecom et SES s'allient autour du cloud par satellite
Description
Post Telecom et l'opérateur de satellites SES s'apprêtent à développer une gamme de services ICT orientés cloud et déployés à l'échelle mondiale.
Auteur