Pourquoi, aujourd’hui, le ?

Fév 2, 2021 | Data Center | 0 commentaires

Économique et de plus en plus polyvalent, le stockage objet séduit les organisations en quête de réduction des coûts et de systèmes plus évolutifs, plus simples à administrer.

Cap sur le stockage objet… Au fur et à mesure que les activités se développent, les groupes de données montent en croissance; isolés, ceux-ci proviennent de différentes sources utilisées dans un certain nombre d’applications et de processus métier. Aujourd’hui, de nombreuses entreprises sont en difficulté à cause d’un portefeuille de stockage fragmenté. Résultat : de la complexité et un ralentissement de l’innovation pour les applications métier.  

Le stockage objet aide à diviser ces silos en fournissant un stockage hautement scalable et rentable pour stocker n’importe quel type de donnée dans son format d’origine. En effet, il peut s’agit aussi bien de données structurées que non-structurées -la quantité de ces dernières est en pleine croissance, submergeant les architectures de stockage traditionnelles et créant à la fois des risques en termes de conformité et de récupération.

C’est le cloud qui l’a popularisé, AWS en particulier au départ de Amazon S3. Pourtant, le cloud n’est pas un passage obligé. C’est juste une voie. D’autres -qui ont montré toute leur pertinence- méritent d’être explorées.

Un , un case study, des échanges…

Jeudi 4 février, les experts de System Solutions et ses partenaires et expliqueront le pourquoi dude cette nouvelle forme de stockage de données. Un client luxembourgeois, à savoir un organisme de santé, expliquera par ailleurs les avantages qu’il en tire. Le webinaire (de 14:00 à 15:00) permettra aussi aux participants de faire part de leurs attentes.

Le premier objectif de ce webinaire, avec notamment le CTO de Scality, , sera de présenter l’état du stockage de données. Et de le positionner. Aujourd’hui, en effet, il existe trois façons de stocker les données : sous forme de fichiers, de blocs et d’objets.

Un format, des usages…

Le stockage objet est un format de stockage dans lequel les données sont stockées sous forme d’unités discrètes appelées objets. Ceux-ci fonctionnent comme des unités modulaires. Chaque unité se comporte comme un référentiel autonome assorti de métadonnées relatives à des détails comme les permissions, les politiques de confidentialité, la , les imprévus, etc. C’est un peu comme si pour une photo, on disposait de métadonnées décrivant les réglages de l’appareil, ainsi que l’heure et le lieu où la photo a été prise. 

Pour tous les usages ? Non. Le stockage purement objet ne convient pas aux données transactionnelles qui sont constamment modifiées, comme les bases de données. Il n’est pas conçu, non plus, pour remplacer le NAS pour l’accès aux fichiers partagés car il ne possède pas les fonctionnalités de verrouillage et de partage qui garantissent l’unicité d’un fichier; le stockage objet permet en effet de générer plusieurs versions, parfois contradictoires, d’un fichier.

Des avantages indéniables

En revanche, le stockage objet se prête bien à l’entreposage des données non-structurées peu ou rarement mises à jour. On peut mettre à profit sa grande évolutivité soit pour ajouter un niveau de stockage supplémentaire au-delà du stockage transactionnel des données inactives, soit à des fins d’archivage. Surtout, il convient parfaitement aux données de type post-traitement générées -par exemple, dans le secteur des médias, Dailymotion, un important client de Scality.

C’est aussi une solution d’archivage. Scality offre l’efficacité complète d’une sauvegarde et d’une restauration extrêmement rapides, avec un débit parallèle optimal, une disponibilité à 100 % et un coût d’exploitation très bas. 

Pour résumer, on relèvera les avantages suivants :

– des capacités d’extensibilité illimitées;

– une durabilité des données supérieure;

– une sécurité homogène;

– une récupération des données rapide;

– de hautes performances;

– le contrôle avec sécurité, confidentialité et conformité.

AI, IoT, Machine Learning…

En combinant évolutivité sans précédent et accès distribué, le stockage objet s’est imposé sur le marché du stockage en cloud et du Web 2.0. Dans les data centers d’entreprise, il est le plus souvent déployé en complément du stockage de données traditionnel, sous la forme de niveaux de stockage destinés à l’archivage et à l’agrégation de fichiers. 

Pour IDC, cette forme de stockage connaitra aussi un essor dans les organisations qui exploitent les techniques de l’AI, du Machine Learning, du Deep Learning; il s’imposera aussi dans les entreprises mettant en oeuvre des projets en IoT. De fait, ces nouveaux usages sont à l’origine à la fois de la croissance des données – des centaines de pétaoctets, voire des exaoctets- et de la nécessité d’une analyse en temps réel.

 

 

Sommaire
Pourquoi, aujourd'hui, le stockage objet ?
Titre
Pourquoi, aujourd'hui, le stockage objet ?
Description
Économique et de plus en plus polyvalent, le stockage objet séduit les organisations en quête de réduction des coûts et de systèmes plus évolutifs, plus simples à administrer.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo