Net-zéro, la Tech en bonne voie

Jan 2, 2023 | Data Center, Non classé | 0 commentaires

Selon Deloitte, l’industrie de la Tech atteindra plus rapidement le Net-zéro. L’efficacité opérationnelle, les produits durables et les innovations technologiques l’aideront y arriver.

« Plus d’entreprises technologiques déclarent viser le Net-zéro d’ici 2030 que d’entreprises non technologiques », assure Deloitte. Selon le TMT Predictions 2023, le Net-zéro est devenu une priorité. Voire une urgence. 37 % des technologiques interrogés déclarent que leur organisation connait déjà une pénurie de ressources. Et de citer l’eau et l’énergie. C’est huit points de plus qu’une enquête similaire de Deloitte menée seulement huit mois plus tôt. 38 % ont déclaré qu’ils ressentaient le coût de l’atténuation du changement climatique. 42 % pensent que leurs ont été affectées par des catastrophes ou des événements météorologiques liés au climat. Soit une hausse de 18 points par à l’enquête précédente !

Ces perturbations organisationnelles sont souvent consécutives. Au cours de la vague de chaleur record de juillet 2022, les data centers de deux géants technologiques du cloud ont connu à Londres des interruptions de service en raison de pannes de refroidissement. En 2021, de violentes tempêtes hivernales au Texas ont déclenché des jours de pannes de courant; trois grandes usines de semi-conducteurs ont fermé. En 2019, des scientifiques américains ont été contraints d’éteindre l’un des super-calculateurs les plus puissants du monde deux fois en deux semaines en raison de coupures de courant préventives de plusieurs jours…

Détermination commune

La pression des parties prenantes donne un poids supplémentaire à ces incitations organisationnelles et personnelles, estime Deloitte. Il s’agit notamment des investisseurs ainsi que des clients, des du conseil d’administration et, en particulier, des régulateurs qui imposent des informations plus rigoureuses sur les émissions de gaz à effet de serre, les risques environnementaux et les mesures d’atténuation.

L’enquête révèle que les dirigeants de la Tech sont plus susceptibles que les dirigeants d’autres secteurs de croire qu’une action immédiate pourrait atténuer les pires impacts du changement climatique. Neuf sur dix pensent que les initiatives actuelles de développement durable de leurs entreprises contribuent à atténuer le changement climatique. Et huit sur dix pensent que leurs efforts augmenteraient la satisfaction des investisseurs et des clients. Ils incluent également  le moral des employés, la reconnaissance de la marque.

De plus, les entreprises de la Tech sont plus susceptibles d’avoir pris plusieurs mesures pour atténuer le changement climatique. Il peut s’agir de la d’un poste de direction pour piloter les efforts de développement durable, la formation des employés sur les actions de lutte contre le changement climatique et l’engagement public envers un objectif de réduction des GES par le biais du Science-Based Targets Initiative (SBTi) -une coalition qui les entreprises à fixer des objectifs et des délais de réduction des émissions. 

Net-zéro, de nombreuses opportunités à exploiter

D’autres signaux indiquent également le leadership de la Tech. En 2021, une analyse de 2021 a révélé que sur les dix premières entreprises américaines en termes de valeur marchande, les cinq avec les délais les plus courts pour atteindre le Net-zéro étaient toutes des géants de la technologie. Ces entreprises comptent aussi parmi les plus gros acheteurs mondiaux d’énergie renouvelable. Sur le plan réglementaire également, certaines ont elles-mêmes plaidé pour des divulgations obligatoires sur le changement climatique.

Un tel leadership est évidemment le bienvenu de la part d’une industrie dont on estime qu’elle est responsable de 2 à 3 % des émissions mondiales de GES. La bonne nouvelle, conclut Deloitte, est que l’industrie technologique part d’une empreinte carbone plus faible que les autres. Surtout, elle a de nombreuses opportunités à la fois de réduire cette empreinte et d’aider les autres à le faire.