Protection des données : approches trop laxistes !

Mar 31, 2021 | Cyber Security | 0 commentaires

Si beaucoup d’entreprises ont compris la nécessité d’une bonne protection des données, peu consentent aux investissements nécessaires…

Protection des données : on y vient, mais en ordre dispersé. 80 % des entreprises dans le monde utilisent simultanément jusqu’à 10 solutions pour la protection de leurs données et leur cybersécurité. Or, plus la moitié de ces entreprises ont subi des temps d’arrêt inattendus l’an dernier suite à une perte de données. Qui plus est, les professionnels IT et les utilisateurs ne sont pas nécessairement au fait des fonctionnalités IT et de cybersécurité disponibles. Ce qui conduit à des pertes de temps et d’argent avec une dégradation de la sécurité à la clé. Le compte-rendu de la Cyber Protection Week survey d’Acronis est plutôt sombre.

D’ailleurs, 68 % des utilisateurs IT et 20% des professionnels IT ne savent pas si leurs données ont été modifiées. Et pour cause : leur solution ne permet pas de le savoir. 43 % des utilisateurs IT ne savent pas non plus si leur solution anti-malware bloque les attaques zero-day car l’information n’est pas immédiatement disponible…

Une approche très approximative des sauvegardes

Plus embêtant : 10 % des professionnels de l’informatique ignorent si leur entreprise doit se conformer aux règles de confidentialité des données. Le pourcentage est surprenant. S’ils ne prennent même pas la mesure de leur responsabilité de préservation de la confidentialité des données, comment pourraient-ils appliquer des stratégies efficaces ou évaluer correctement les solutions dont ils ont besoin?

L’ souligne également un laxisme important dans l’approche de protection des données des utilisateurs. En effet, 83 % des utilisateurs reconnaissent avoir passé plus de temps sur leurs postes l’an dernier. Or, seule la moitié d’entre eux a pris des mesures supplémentaires de protection… 33 % admettent aussi ne déployer les correctifs disponibles qu’au moins une semaine après avoir eu connaissance. Et si 90 % des utilisateurs IT disent effectuer des sauvegardes, ils sont pourtant 73 % à déplorer au moins une perte irrémédiable de données. Ce qui laisse penser qu’ils ne savent pas sauvegarder ou restaurer correctement.

Protection des données : les 5 conseils d’Acronis

° Toujours créer des sauvegardes des données importantes. Conserver plusieurs copies des sauvegardes, une copie locale pour les restaurations urgentes et une copie dans le cloud en secours.

° Mettre à jour les systèmes d’exploitation et les applications. Les systèmes et applis anciens ne sont pas suffisamment sécurisés pour bloquer l’ des cybercriminels. Il convient de déployer régulièrement les correctifs disponibles pour protéger les systèmes.

° Se méfier des e-mails, des liens et des pièces jointes. La plupart des infections par des ransomwares sont le résultat de techniques d’ingénierie sociale. Celles-ci amènent à ouvrir des pièces jointes ou à cliquer sur des liens vers des sites web infectés par des malwares.

° Installer des antivirus, anti-malware et anti-ransomware. Et autoriser les mises à jour automatiques pour que les systèmes soient protégés au mieux.

° Envisager de tout réduire à une seule solution de cyberprotection. Objectif : centraliser l’administration et bénéficier d’une protection intégrée adaptée aux besoins IT actuels.

 

 

Sommaire
Protection des données : approches trop laxistes !
Titre
Protection des données : approches trop laxistes !
Description
Si beaucoup d'entreprises ont compris la nécessité d'une bonne protection des données, peu consentent aux investissements nécessaires...
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo