«La technologie a créé la rupture en permettant aux sociétés d’organiser et d’optimiser les déplacements des flottes de voitures», explique , Senior Vice President and General manager SAP Analytics.

Avec, à la clef, une amélioration du service rendu au client. En pianotant sur son smartphone, celui-ci peut s’assurer de la disponibilité d’une voiture à proximité, la réserver et même la suivre sur son écran en l’attendant. Et pas de mauvaise surprise au compteur, le prix du trajet est connu à l’avance. C’est .

Uber, exemple d’entreprise disruptive, dont l’intelligence est ciontenue dans . «Un business model en divorce avec les traditions. Un service supporté uniquement par la technologie du mobile qui oblige à penser différemment, à innover pour rester dans la course face à la pression».

La technologie offre des opportunités insoupçonnées, a martelé SAP lors de l’événement SAP HANA qui s’est tenu à fin mai. Nouveaux business models, breakthrough products pour de nouveaux services à valeur ajoutée. Tel est aujourd’hui le chemin. Et pour Christian Rodatus, «Uber est l’exemple type de la réponse rapide permise par les nouvelles technologies». Internet of things, big data et cloud balayent nos certitudes.

Mais, si la technologie redessine le monde, encore faut-il, à l’exemple de Uber pouvoir en tirer profit, faire tourner à son avantage les rouages du succès. La réponse de SAP est bien évidemment HANA, plate-forme d’entreprise en temps réel permettant de renouveler les applications, d’en développer surtout de nouvelles impensables auparavant. Pour réussir, il savoir que «nous faisons face à un changement radical des fondamentaux économiques, explique , Senior Vice President and General Manager SAP Big Data. Alors que les prix de l’énergie, des opérations, des consultants ne cesse de croitre, ceux du hardware, des infrastructures, du stockage et du data processing ne cesse de diminuer!» Ce challenge, SAP permet à ses utilisateurs de le réaliser grâce aux investissements constants sur HANA qui aboutissent aujourd’hui à une plate-forme affûtée pour le temps réel. Ainsi, HANA stocke, analyse, prédit et donne sens à l’information.

Armé de la sorte, HANA se profile comme la clé des applications intelligentes, l’accélérateur vers la grande vitesse, le temps réel. Ce qu’illustre ici Irfan Khan avec trois exemples: McLaren qui joue sur les micro-secondes en compétition; John Deere qui permet aux agriculteurs de moissonner au meilleur moment et Burberry qui sélectionne l’instant idéal pour ses promotions. Quant au big data, sa valeur est inestimable, précise Irfan Khan, s’appuyant ici sur General Electric et ses moteurs d’avion dont chacun récolte quotidiennement 1 Tb de données. Le motoriste arrive ainsi à suivre en temps réel l’exploitation de chaque moteur non seulement en terme de maintenance, mais aussi sur le plan de la consommation, du choix optimal du niveau de vol et l’efficacité du fly by wire.

Cette réalité nous adresse un signal, estime SAP. L’analyse devient incontournable. Et si, actuellement, elle ne concerne encore que 10% des entreprises, à l’horizon 2020 pas moins de 75% des sociétés y auront recours. «Chaque entreprise mérite d’avoir au plus vite son data scientist» lance avec force Irfan Khan. Un message ou plutôt un conseil à retenir.
Aucun secteur n’y échappe. Dans la finance, par exemple, Kai Finck, Senior Vice President Office of the CFO Solutions SAP, estime que «76% des CFO estiment qu’ils devraient pouvoir passer au moins la moitié de leur temps à la planification de la valeur ajoutée et de l’analyse». Ce qui’il ne peut faire jusqu’ici. «Un CFO fort transforme son organisation dès qu’il a les bons outils et notamment le temps réel!»

Bref, le temps réel est un paradigme pour un monde volatile dans lequel la vitesse d’adaptation se doit d’être toujours plus grande. «Attention! Temps réel en finance ne signifie pas profit immédiat, mais capacité d’action en temps réel sur l’activité…» Hier, les entreprises se sont adaptées à la technologie, le logiciel a emboîté le pas au mouvement pour se retrouver aujourd’hui au cœur des utilisateurs grâce au cloud et à la mobilité.

Ce n’est pas à un CFO qu’il faut apprendre que l’économie volatile que nous vivons actuellement impose une adaptabilité sans faille aux changements des lois, régulations, offres concurrentes, situations géopolitiques, etc. Pour SAP, le financier, comme n’importe quel autre entrepreneur se doit d’être aligné, agile et prédictif. Aligné pour accéder sans brisures à toutes les données financières, d’assurer la consistance des données à travers toutes les solutions financière; agile pour être capable de mener des processus de bout en bout en temps réel, d’analyser à l’instant; prédictif, enfin, pour comprendre en intégrant les modèles. Ici, HANA, avec sa vitesse opérationnelle, donne accès aux données transactionnelles tandis que les outils calculent en temps réel pour permettre l’analyse instantanée des résultats.

Parallèlement au temps réel, l’autre fer de lance de HANA est la single source of truth, expression qu’il est inutile de traduire pour comprendre son importance. Sur ce sujet, la suite business de SAP se voit dotée d’un add-on, ouvrant l’accès à une nouvelle architecture sans rupture pour l’utilisateur. Ce plus procure aux CFO une source commune d’informations pour la totalité des procédures légales et comptables, avec de surcroît des outils d’analyse temps réel en libre-service. A noter encore, que les solutions financières sont désormais exploitables à travers les apps Fiori qui offrent des interfaces conviviales, construites sur des rôles utilisateurs.

Société aux solutions en forme de couteau suisse, les produits SAP paraissent souvent complexes. Aussi, l’éditeur allemand invite-t-il aujourd’hui le client à découvrir l’innovation à son propre rythme, selon ses besoins, ses expériences. Le choix va de l’implémentation in situ, au public cloud en passant par l’hébergement de l’enterprise cloud. En cas d’urgence, SAP offre la possibilité d’un déploiement rapide des solutions. Même flexibilité au niveau des licences.

Sommaire
Titre
SAP HANA, résolument disruptif
Description
Avec SAP HANA, les entreprises peuvent désormais lancer des analyses complexes telles que des simulations ou des reconnaissances de schémas logiques en l’espace de quelques secondes.
Auteur