Couverture actuelle : 30%. Et couverture totale du pays prévue d’ici à la fin de l’année -les premiers sites Sigfox ont été déployés par POST Luxembourg et RMS.lu au printemps 2015 à Luxembourg-Ville et Ettelbruck. Les deux partenaires entendent tirer profit de leur avance. Dans leur sillage, Proximus et Telindus avec l’offre concurrente LoRa.

Lancé en juin 2012, se présente comme l’unique opérateur d’un réseau mondial bas débit dédié aux communications M2M (Machine-to-Machine) et à l’IoT (Internet of Things). Avec une couverture de plus de 2 millions de kilomètres carrés en Europe, permet de connecter une multitude d’applications industrielles et grand public.

La solution de connectivité Sigfox complète les offres haut débit des opérateurs, conçues pour transmettre les volumes de données importants des smartphones et autres appareils électroniques mobiles. Elle permet de transmettre des petites quantités de données de manière bidirectionnelle, économique et éco-énergétique sur de longues distances.

POST Luxembourg et offriront des formules «clés en main» qui permettront aux organismes publics, aux industriels et aux entreprises luxembourgeoises, de mettre en œuvre des applications innovantes liées par exemple aux transports et à la ville intelligente (mesure de la consommation d’eau, gestion du stationnement avec signalisation des places disponibles, localisation d’objets, gestion de la qualité de l’air, …), aux services de santé, à l’assurance des biens ou des personnes, …

«En plus de fournir ces services IoT essentiels, POST Luxembourg et RMS.lu travailleront avec des développeurs et des entreprises du Luxembourg pour faire croître l’écosystème IoT et pour créer une multitude de nouveaux appareils et applications, déclare , Directeur général adjoint, POST Luxembourg et Directeur de S.A. Le réseau Sigfox, très complémentaire de nos offres haut débit 3G et 4G, nous permet de fournir une connectivité efficace et à faible coût pour les objets conçus pour envoyer de petits messages de façon intermittente, selon les besoins.»

«Avec le déploiement du réseau Sigfox, nous fournissons l’infrastructure pour aider l’économie luxembourgeoise à améliorer sa productivité et sa compétitivité», enchaîne , Director, RMS.lu.

Déjà opérationnel en France, en Espagne, au Royaume­-Uni et aux Pays-­Bas, ainsi que dans plusieurs grandes villes à travers le monde, le réseau Sigfox est en cours de déploiement au Portugal, au Danemark et en Belgique -où Engie M2M s’apprête, après Anvers, à équiper d’autres grandes villes d’ici la fin de l’année; le pays devrait être entièrement couvert, par une centaine d’antennes d’ici fin 2016. Cette année, le Luxembourg est le quatrième pays européen à annoncer le déploiement du réseau Sigfox. La société annoncera de nouveaux partenariats en Europe, en Asie, aux États-Unis et en Amérique du Sud, d’ici la fin de l’année.

«POST Luxembourg dispose de l’infrastructure existante, au plan national, pour accélérer le déploiement d’un réseau dédié à l’IoT, estime , Vice-Président Exécutif Sigfox en charge des réseaux et opérateurs. En complétant stratégiquement les services haut débit, Sigfox offre aujourd’hui à ses clients la possibilité de connecter des millions d’objets à coût et consommation énergétique maitrisés. RMS.lu reconnaît le fort potentiel commercial que le réseau SIGFOX offre aux usagers de ses produits et solutions dans les services publics, l’industrie et le commerce.»

 

Sigfox… soutenu par de grands groupes industriels

Une technologie simple et bon marché pour connecter différents appareils entre eux via un même réseau. Telle est la promesse de Sigfox, jeune entreprise toulousaine créée en 2012, qui se définit comme «l’unique opérateur d’un réseau mondial bas débit dédié aux communications M2M et à l’IoT».

Sigfox propose une communication des objets entre eux via un réseau cellulaire basé sur les basses fréquences. Indépendant des infrastructures réseau existantes, Sigfox n’entre pas en concurrence avec les opérateurs traditionnels. L’idée étant d’inciter les fabricants d’objets connectés à doter leurs appareils de la faculté de communiquer via le réseau Sigfox. L’opérateur propose pour cela un système plug and play constitué d’un modem low cost (puce à faible consommation)

directement intégré dans un capteur qui se trouve connecté à Internet via le réseau Sigfox. Le prix du modem oscille entre 5 et 15 EUR; l’abonnement, lui, varie entre 1 et 9 EUR par an.

Avec son programme Sigfox Network Operator (SNO), l’opérateur revendique une couverture de 2 millions de kilomètres carrés et est déjà opérationnel dans des pays comme la France, l’Espagne, le Royaume-Uni et les Pays-Bas ainsi que plusieurs grandes villes (Moscou, Munich…). Néanmoins, la technologie impose certaines limites : le faible débit permet de faire passer quelques ko de données seulement; les objets munis d’une puce Sigfox ne peuvent émettre quotidiennement que 150 messages de 12 octets chacun. Si cela ne pose pas de problème pour des objets comme les traqueurs ou les détecteurs de fumée, les objets plus gourmands, comme les caméras, ne sont pas adaptés à cette technologie et requièrent des réseaux larges bandes.

Alors que son concurrent LoRa est poussé par des acteurs tels que IBM et Cisco, Sigfox est soutenu par des industriels comme Engie (GDF-suez), Air liquide et Eutelsat et surtout de trois opérateurs télécoms (Telefónica, SK Telecom et NTT Docomo Ventures), validait d’un coup l’intérêt technologique. Voici peu, le géant Samsung entrait, lui aussi, au capital de Sigfox, intégrant la technologie dans ses équipements.

 

Sommaire
Sigfox, pilier de l'IoT luxembourgeois
Titre
Sigfox, pilier de l'IoT luxembourgeois
Description
La solution de connectivité Sigfox complète les offres haut débit des opérateurs
Auteur