Le média qui explore la transformation digitale

Une nouvelle guerre froide en 2020. Elle sera cyber !

Oct 28, 2019 | Cyber Security, Latest News | 0 commentaires

La guerre commerciale actuelle entre les Etats-Unis et la Chine va attiser une nouvelle guerre froide, prédit Check Point Software. Une nouvelle guerre froide… en ligne.

Il y aura une nouvelle guerre froide mondiale. Et elle se déroulera en ligne. Une évolution logique : de plus en plus les puissances occidentales et orientales dissocient leurs technologies et leurs services de renseignements. La guerre commerciale actuelle entre les États-Unis et la Chine en est un indicateur clair.

Check Point Software prédit que les cyberattaques parrainées par les États contre les gouvernements, les infrastructures critiques et les grandes entreprises vont s’intensifier. En cause, l’escalade des tensions internationales.

Selon le fournisseur de solutions de cybersécurité, des incidents majeurs et les développements techniques observés auront un impact sur nos sociétés et nos entreprises… Les cyberattaques seront de plus en plus utilisées pour déclencher des conflits indirects entre pays plus petits. Elles seront financées et menées par les grands pays cherchant à consolider et étendre leurs sphères d’influence. Les récentes cyberattaques contre l’Iran, suite aux attaques contre les installations pétrolières de l’Arabie saoudite, en sont l’illustration.

Fausses actualités 2.0 pour les élections américaines de 2020 

Dans ses prévisions, Check Point Software tient compte également des prochaines élections américaines. Celles de 2016 ont marqué le début de la propagation de fausses actualités grâce à l’AI. Depuis, les adversaires politiques ont fait d’énormes progrès. Des équipes spéciales chargées de créer et diffuser de fausses informations ont vu le jour. Les candidats américains peuvent s’attendre à ce que des groupes étrangers aient déjà élaboré. Aujourd’hui, ils seraient prêts à passer à l’action.

D’une manière générale, les services publics continuent d’être la cible de cyberattaques. Les attaques contre des entreprises de services publics aux États-Unis et en Afrique du Sud cette année en sont la preuve. Premières victimes, les infrastructures critiques de distribution d’électricité et d’eau, dont les vulnérabilités peuvent être exploitées à distance. A la clé, des interruptions de service. Aussi, les pays devront envisager de renforcer radicalement les cyberdéfenses de leurs infrastructures.

Ces articles parlent de "Cybersecurity"

Governance, Resilience, IAM, PAM, DLP, SIEM, SOC

Follow this topic