5G : pas avant 2020. Mais POST Luxembourg se positionne déjà

par | Oct 18, 2017 | Business | 0 commentaires

Les premiers services ne sont pas attendus avant 2020. Qu’à cela ne tienne : POST Luxembourg discute avec ses clients des usages à venir.

«Le champ d’application de la 5G reste à définir, nous sommes sur le chemin.» Le message de Claude Strasser, CEO, POST Luxembourg, est clair : rien n’est fait. Ni pour l’opérateur historique du pays, ni pour les autres. Les usages restent à définir.

Mardi 17 octobre, au 10 rue Emile Bian, POST Luxembourg a présenté sa vision de la 5G avec son partenaire Ericsson. L’idée porteuse de l’événement «On The Road to 5G : Welcome to the Networked Society» : personne n’imposera les nouveaux usages; ceux-ci naîtront des échanges entre l’opérateur et ses clients. De là, cette première prise de contact avec le marché.

La démarche mérite d’être saluée. Loin du battage médiatique autour de la future révolution que représente la 5G, tant Ericsson que POST Luxembourg ont rappelé que la technologie est toujours au stade de l’expérimentation. Les infrastructures, qui seront progressivement en place d’ici à 2020, ne sont encore que des promesses. Mais quelles promesses ! Plus de débit, moins de latence et plus de capacité. La 5G permettra d’accéder, dans un premier temps, aux services offerts par les connexions à très haut débit comme la fibre optique, mais aussi la réalité virtuelle, la réalité augmentée, le live vidéo, l’ultra haute définition (4K et 8K), le cloud computing, le cloud gaming… Les objets connectés seront également les premiers à bénéficier de ce nouveau réseau, même si le LTE-M démontre actuellement on potentiel. Avec la 5G, chaque relais réseau pourra ainsi accueillir les connexions simultanées de milliers d’objets connectés, grâce à la multiplication des antennes. Les voitures pourront plus facilement accéder à des fonctions d’auto-pilote grâce à la réduction de la latence, ce qui va permettre aux véhicules de communiquer plus rapidement entre eux, mais aussi avec l’environnement -un feu rouge, par exemple.

«La technologie gagne rapidement en maturité, mais elle n’est pas opérationnelle, et il est encore impossible de déployer une fréquence 5G pour des clients et leur proposer un smartphone compatible», résument cependant les spécialistes de POST Luxembourg. Patience donc ! Ce qui ne signifie pas : ne rien faire. Au contraire. La période est propice pour imaginer les usages de demain. Point commun : tous tireront parti de la fiabilité, la faible latence et une plus grande autonomie pour les batteries des appareils IoT du fait d’une plus grande efficacité des réseaux.

De là à penser que la 5G s’adressera davantage aux industriels qu’aux particuliers, il y a n’y a qu’un pas que POST Luxembourg ne franchit pas. La 5G servira le grand public, a minima dans les zones à fort trafic 4G qui nécessiteront évidemment une évolution industrielle. Et il est raisonnable de penser que de nouvelles fonctions grand public apparaîtront, qui tireront parti de la fluidité apportée par la 5G. Nous sommes dans la situation de l’œuf et de la poule, démontre POST Luxembourg. Les nouveaux services entraînent l’arrivée de nouvelles technologies qui, à leur tour, amèneront davantage de services. Il s’agit d’un cercle vertueux de création, reste à savoir ce qui sera créé

 

La 5G favorisera-t-elle l’envol de l’IoT ?

La 5G n’est pas une condition sine qua non à l’essor de l’IoT, mais un facilitateur supplémentaire. Le déploiement de l’IoT a déjà commencé. A la mi-2015, RMS.lu et POST Luxembourg ont déployé le réseau SIGFOX, dédié à l’internet des objets.

La 5G et SIGFOX ne se concurrenceront pas. En revanche, la 5G permettra d’aborder de nouveaux usages, comme les véhicules connectés qui auront besoin de transmettre toutes les informations de ce qu’ils font à chaque instant. A entendre POST Luxembourg, tout dépend de la quantité de données que l’on veut transmettre. Certains industriels annoncent que la 5G permettra de faire parler un million d’objets au kilomètre carré -contre un dixième de cette puissance pour les systèmes actuels…

D’une manière générale, les réseaux LPWA (Low Power Wide Area) exploités par SIGFOX et son concurrent LORA permettent déjà de se rapprocher de ce qu’offrira la 5G dans l’IoT. La 5G améliorera toutefois la couverture «indoor» profonde nécessaire au développement de la domotique et des objets connectés grand public. Ce qui renvoie à la question des usages. Et, par conséquent, à l’importance du dialogue que les experts de POST Luxembourg sont en train de nouer avec les clients. A la clé, de toute évidence, de nouvelles activités pourront naître sur un modèle «business-as-a service», tout en sachant que l’essentiel des développements de l’IoT se situera toutefois dans le BtoB, qui représente 70% de la valeur du marché.

 

POST Luxembourg mise sur la co-innovation pour imaginer les usages de demain

La santé, les transports, les villes intelligentes, mais également l’industrie… Pour les entreprises, l’arrivée prochaine de la 5G annonce des changements considérables dans la façon dont elles vont exploiter leurs applications critiques. La 5G va leur apporter la haute disponibilité et la résilience requises par des applications sur lesquelles repose leur activité.

Dans l’industrie 4.0, par exemple, les processus industriels vont pouvoir s’appuyer totalement sur la 5G et s’affranchir ainsi de toute la problématique habituelle de câblage. Outre une économie potentielle en termes d’investissement, le recours à la 5G va offrir une souplesse sans pareille : redéployer une chaîne d’assemblage, introduire de nouveaux robots connectés ou faire évoluer un processus industriel avec de nouvelles machines n’auront plus de conséquences en termes d’infrastructure réseau.

La 5G va avoir un impact dans tous les secteurs d’activité. La fiabilité apportée par la 5G va permettre l’essor de nouvelles applications dans le monde de la santé, notamment avec la généralisation des capteurs «wearables» pour les patients ou encore l’arrivée d’équipements de télé-médecine à la qualité accrue et plus faciles à déployer.

POST Luxembourg attend beaucoup, aussi, de la 5G dans le domaine de la voiture connectée. Après une première étape, qui consista à permettre des échanges de données entre les véhicules et les constructeurs, la connectivité pourrait bien donner naissance à un véritable marché des applications et contenus, boosté par les débits et la faible latence apportés par la 5G. Toujours dans le secteur du transport, la haute disponibilité de la 5G permettra aux exploitants de réseaux de transport de gérer les équipements, la signalisation à distance et de renforcer la sécurité.

 

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
5G : pas avant 2020. Mais POST Luxembourg se positionne déjà
Titre
5G : pas avant 2020. Mais POST Luxembourg se positionne déjà
Description
Les premiers services ne sont pas attendus avant 2020. Qu'à cela ne tienne : POST Luxembourg discute avec ses clients des usages à venir.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo