: 92% des banques et assurances pensent que leur secteur sera bouleversé, mais 71% n’ont pas encore commencé à travailler sur le sujet !

Le passage de l’expérimentation d’applications blockchain dans la finance à l’implémentation grandeur nature prendra du temps. Car malgré les annonces des consortiums ou de banques travaillant à la marge sur le sujet, le secteur est encore loin d’être prêt, comme le révèle une Deloitte- réalisée auprès de 3 000 dirigeants d’institutions financières (dont 85% de banques et 11% d’assurances).

Certes, 92% des répondants se disent conscients que leur business sera bouleversé par la blockchain et 15% d’entre eux pensent même que leur secteur est fortement menacé par la technologie, mais 71% des répondants n’ont pas encore commencé à expérimenter; seuls 6% ont commencé à construire des solutions.

On en parle, mais sans plus. Si on s’accorde à reconnaitre les avantages de la Blockchain -qui, selon une étude de la banque Santander pourrait permettre d’économiser chaque année 15 milliards à 20 milliards USD en infrastructures de paiement, de   et de conformité réglementaire-, les projets ne suivent pas. On voit aussi que peu de sociétés de services informatiques s’investissent.

Enfin, dernière raison : l’absence de cadre légal et réglementaire applicable, la Blockchain étant notamment caractérisée par l’auto-administration, en dehors de toute autorité centrale. Pour , c’est même la première raison, celle qui explique tout : 49% des sociétés interrogées préfèrent attendre la mise en place d’une réglementation pour tâter de cette nouvelle technologie.

 

 

Sommaire
Blockchain : on y pense, mais sans agir
Titre
Blockchain : on y pense, mais sans agir
Description
Blockchain : 92% des banques et assurances pensent que leur secteur sera bouleversé, mais 71% n'ont pas encore commencé à travailler sur le sujet !
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo