Le 1er juin, fêtera d’activité. Une success story exceptionnelle.

Premier employé de la structure luxembourgeoise de CTG, , aujourd’hui Managing Director, administrateur de CTG Luxembourg PSF et de CTG IT solutions SA. C’était en 1996. Peu avant, CTG avait racheté la société de services hollandaise Rendek pour se renforcer à l’échelle du Benelux. Au cours de ses premiers mois d’existence, la filiale luxembourgeoise dépend de la filiale belge, qui compte alors une soixantaine de collaborateurs. «CTG était bien implantée dans le secteur financier en Belgique, avec des clients comme la CGER et la Kredietbank; l’extension au Luxembourg nous paraissait normale, nous nous rapprochions simplement de nos clients», explique Rénald Wauthier.

Le premier employé de CTG Luxembourg, ingénieur industriel de formation, avait été engagé un an plus tôt. Au siège belge, on lui propose une fonction d’account executive -commercial en somme. En 2005, il deviendra Sales Director au niveau européen. Cinq ans plus tard, il est nommé Managing Director de la filiale luxembourgeoise. Aujourd’hui, il dirige deux entités distinctes : CTG Luxembourg PSF forte de 235 collaborateurs et CTG IT Solutions comptant 75 employés. Ce qui, selon le Statec, positionne le groupe en troisième position sur le marché grand-ducal.

Pour Rénald Wauthier, il y a plus important : la progression ininterrompue -purement organique- de CTG. Ainsi, à fin 2015, l’entité luxembourgeoise a encore connu une croissance de 20% du chiffre d’affaires par rapport à 2014… Les raisons du succès ? La première tient à l’écoute du marché. «Aujourd’hui, nous réalisons entre 60 et 70% de nos revenus dans les services, alors que, cinq ans plus tôt, nous réalisions la moitié de notre chiffre d’affaires dans la délégation de personnel, commente Rénald Wauthier. Nous avons su faire notre révolution !»

Actuellement, CTG délivre ses services au travers de quatre lignes : Financial Services, Application Solutions, Testing et IT Services Management. Une maîtrise ciblée avec une forte capacité au niveau du legacy, ce qui rassure les clients. La tendance est au SMAC (Social-Mobile-Analytics-Cloud). A propos de cloud, CTG vient de lancer au départ du Luxembourg une offre unique de cloud privé -basée sur Cisco UCS, Nimble Storage et Veeam– validée par la et adaptée aux clients régulés (PSF primaires et secondaires). «L’idée est de mettre en avant notre label PSF pour toucher d’autres clients en Europe, à commencer par le secteur financier belge.»

Deuxième raison du succès : l’expansion par centres de compétences. Développées localement, les compétences pourront être ‘exportées’. C’est le cas du cloud au départ du Luxembourg. Mais aussi du service desk -qui occupe pas moins de 80 collaborateurs. «On travaille aussi bien pour le marché local qu’à l’international, jusqu’aux Etats-Unis.»

Troisième raison, enfin, et assurément la plus importante : la qualité de l’environnement de travail. Depuis 2011, CTG Luxembourg est labellisé ‘Best workplace’ par le Great Place to Work Institute. Un record ! En effet, même si cette année CTG occupe la cinquième position, la filiale luxembourgeoise a occupé la première position au cours des deux premières éditions. Entre-temps, l’entreprise a vu ses effectifs pratiquement tripler. En 2014, en particulier, CTG avait embauché une centaine de nouveaux collaborateurs. «Si, aujourd’hui, nous ne sommes plus en tête du classement, le nombre de sociétés candidates ayant sensiblement augmenté, nos indices de satisfaction, eux, n’ont cessé de progresser, conclut Rénald Wauthier. Et, pour nous et nos clients, c’est le principal !»

Sommaire
CTG Luxembourg, 20 ans. Et plein de projets
Titre
CTG Luxembourg, 20 ans. Et plein de projets
Description
Le 1er juin, CTG Luxembourg fêtera 20 ans d'activité. Une success story exceptionnelle.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo