, l’Office européen des polices, s’investit dans www.nomoreransom.org, un portail destiné à combattre le .

Déploiement du portail www.nomoreransom.org, dispositif mis en oeuvre par Europol, avec le support de la police néerlandaise et des entreprises de cybersécurité et Security. Objectif : «informer le public des dangers de l’extorsion par piratage et aider les victimes à retrouver leurs données sans devoir payer de rançon aux cybercriminels».

Tous les acteurs de la s’accordent à dire qu’actuellement les ransomwares sont la plaie numéro un; ces applications malveillantes se propagent rapidement et, surtout, évoluent rapidement au gré de l’imagination des cybercriminels. Selon Kaspersky Lab, le nombre d’utilisateurs concernés par les programmes de chiffrement des fichiers (les «crypto-ransomwares») a augmenté de 550 % entre la période 2014-2015 et 2015-2016, passant de 131 000 cas à 718 000.

Le portail fournit quatre outils de déchiffrement adaptés à différents types de ransomwares. On retrouve, Coinvault qui a été développé par la police nationale néerlandaise et qui a vocation à déchiffrer les rançongiciels Coinvault et Bitcryptor. Il y a également  Rannoh, qui vient à bout d’Autoit, Fury, Crybola, Cryakl et CryptXXX versions 1 et 2. Autre outil : RakhniDecryptor capable de traiter, Rakhni, Agent.iih, Aura, Autoit, Pletor, Rotor, Lamer, Lortok, Cryptokluchen, Democry et Bitman (TeslaCrypt) versions 3 et 4. Et enfin, le dernier outil se nomme Shade Decryptor et s’attaque à une variante du programme Shade.

Cette initiative en est à ses débuts et chacun veut croire qu’elle va s’étoffer avec le temps. «Nous espérons voir ce projet s’étoffer avec l’arrivée de renforts supplémentaires au fur et à mesure que d’autres entreprises et représentants de forces de l’ordre d’autres pays se joindront à notre combat», explique Jornt van der Wiel, chercheur en sécurité au sein de la l’équipe globale de recherche et d’analyse (GReAT) de Kaspersky Lab.

L’initiative montre, de toute évidence, la valeur d’une coopération entre les secteurs public et privé pour lutter sérieusement contre la cybercriminalité. Cette collaboration va bien au-delà du seul partage d’informations, de l’éducation du grand public et du blocage des pirates puisqu’elle permet de réparer les dommages subis.

Sommaire
Europol lance www.nomoreransom.org
Titre
Europol lance www.nomoreransom.org
Description
Europol, l’Office européen des polices, s'investit dans www.nomoreransom.org, un portail destiné à combattre le ransomware.
Auteur
Editeur
Solutions Magazine
Logo