ICT Spring 2022

ICT Spring

EBRC : Sébastien Genesca succède à Yves Reding

Mai 20, 2022 | Data Center | 0 commentaires

Le 14 août prochain, Sébastien Genesca reprendra le flambeau. Arrivée dans un fleuron de la technologie. Pour y écrire une nouvelle page.

Une page se tourne. Et quelle page ! Après 22 ans à la tête de EBRC, Yves Reding a décidé de mettre fin à sa carrière professionnelle. Sébastien Genesca lui succèdera cet été à la tête de l’ phare en résilience.

Voici un an, Sébastien Genesca devenait le CEO d’ELGON, société spécialisée dans la consultance en matière de transformation digitale et reconnue notamment comme spécialiste Microsoft -il succédait à Dominique Peiffer, fondateur d’ELGON et d’AINOS, deux entreprises qui avaient rejoint le groupe POST en 2016.

Ayant commencé sa carrière à Luxembourg chez SOGETI en 2001, Sébastien Genesca a par la suite dirigé CGI (anciennement LOGICA) jusqu’en 2016. Il occupait depuis lors la fonction de Managing Director de SD WORX. Au sein du groupe POST, il avait été approché pour assurer le développement de l’activité ICT.

EBRC, modèle unique en Europe

Le voici qui arrive à la tête d’une du groupe qui a toujours été dirigée par la même personnalité. Qui plus est, le modèle d’EBRC est unique en Europe. L’ propose l’intégralité de la chaîne de valeurs des services IT. EBRC conseille, modélise, construit et opère depuis ses propres centres de données -ont trois sont certifiés Tier IV par l’Uptime Institute.

En vingt-deux ans, EBRC a capté un formidable marché -avec plus de 400 clients internationaux- sur le modèle d’un « one-stop shop » pour les accompagner dans leur transformation numérique, implémenter des projets sur-mesure, voire lancer leurs activités dans l’Union européenne.

100 % de

Au total, ses centres représentent 15 000 m² d’espace privé ou mutualisé réparti sur le Luxembourg et bénéficiant d’un temps de latence extrêmement bas (Londres – 8ms ; Bruxelles – 3,5ms ; Paris – 4,6ms ; Francfort – 4,5ms). Parce que les sociétés digitales et les transactions ne s’arrêtent jamais, EBRC offre des infrastructures de pointe modélisées spécialement pour répondre aux exigences des clients les plus critiques qui reposent notamment sur l’économie digitale.

Ses infrastructures ont été pensées pour être résilientes ; elles n’ont pas connu d’interruption de services depuis 2000. Ce qui permet d’afficher aujourd’hui 100% de pour les infrastructures !

Avec des infrastructures et services tous basés au Luxembourg, EBRC a été l’un des premiers à développer le principe de souveraineté des données. Ce qui ne l’empêche nullement de croitre. C’est ainsi que EBRC est entré au capital de la strasbourgeoise Digora en 2017. Aujourd’hui, le groupe occupe quelque 340 collaborateurs, pour un chiffre d’affaires de 112 millions EUR. L’histoire continue.