eProseed migre 45 bases de données de Al Rajhi Bank

par | Mar 27, 2017 | Expérience | 0 commentaires

Al Rajhi Bank, leader mondial de la finance islamique, a fait appel à l’expertise d’eProseed pour organiser la migration d’un pool de 45 bases de données vers Oracle Exadata.

Gains appréciables en matière de productivité et d’utilisation des ressources. Un an après le lancement du projet, Rajhi Bank tire un premier bilan du redéploiement par eProseed de son pool de bases de données Oracle sur la plate-forme Oracle Exadata Engineered Systems. Aujourd’hui, la banque bénéficie d’applications plus performantes pour des coûts opérationnels plus faibles. ARB a en outre amélioré la productivité de ses utilisateurs et renforcé la résilience de ses systèmes d’information.

L’objectif principal de cette consolidation était d’améliorer de manière significative les performances globales des applications métier de la banque. «Nous avons réduit nos délais de traitement de 60% en moyenne, témoigne Abdullah Ali Alkhalifa, CFO, Al Rajhi Bank. De plus, le traitement des fichiers pour Oracle Financials Accounting Hub est devenu beaucoup plus efficace. Nous pouvons maintenant traiter en parallèle des fichiers provenant de plusieurs sources sans affecter les autres modules d’ebusiness et toutes les restrictions de traitement ont été supprimées.» En raison de sa taille (50 To) et de sa criticité, c’est la base de données centrale de la banque qui s’avère la principale bénéficiaire de la migration.

L’engagement ferme d’eProseed à obtenir les résultats attendus a joué un rôle central dans la décision d’ARB. «Cela s’est traduit par un contrat de prestations de services à prix forfaitaire, qui comprend des garanties à la fois sur les délais de migration et sur les améliorations en matière de performances, souligne Geoffroy de Lamalle, CEO, eProseed. En prolongement du projet de migration, nous avons proposé à ARB notre contrat de Services Concierge, c’est-à-dire une prise en charge complète de la maintenance de la nouvelle plate-forme Exadata de la Banque, qui couvre également l’ensemble des bases de données migrées.»

Consolidation, réplication, protection

Au centre de l’initiative prise par la banque, figure la consolidation des bases de données sur une plate-forme technique unique. À cette fin, deux Oracle Exadata Database Machines ont été déployées, l’une dans le datacentre principal et l’autre dans un site secondaire à des fins de Disaster Recovery. La réplication des bases de données entre les datacentres augmente la résilience et la disponibilité de la couche de données, le choix d’une plate-forme unique facilitant la mise en œuvre d’une stratégie de sauvegarde et de restauration efficace.

Pour assurer la protection des données en temps réel, c’est la solution Active Data Guard d’Oracle qui a été retenue. «Le passage d’une solution de Disaster Recovery basée sur la réplication des SAN à Oracle Active Data Guard a éliminé le coût élevé engendré par les ressources inutilisées, en permettant aux applications de reporting, aux requêtes ad hoc et aux extractions de données d’être téléchargées de la production sous la forme de copies non altérables», confirme Mohammed S. Solaiman, Executive Manager Oracle Technical Support, Al Rajhi Bank.

Libérer des ressources

En plus d’améliorer les performances et la disponibilité, disposer de toutes les bases de données dans la version la plus récente sur une plate-forme spécialement conçue permet de réduire les coûts de licence et de libérer des ressources considérables, y compris en matière de stockage, tout en bénéficiant de nouvelles fonctionnalités. Cela se traduit également par une augmentation de la productivité des utilisateurs, ce qui permet à la Banque de fonctionner plus efficacement à mesure que ses employés deviennent plus productifs.

Ainsi, par exemple, la migration vers Oracle Database 12c permet de profiter d’une nouvelle option appelée Oracle Multitenant, autorisant une consolidation simplifiée qui ne nécessite aucune modification des applications existantes. «Grâce à cette nouvelle architecture mutualisée, une base de données conteneur peut incorporer de multiples bases enfichables. Les administrateurs d’ARB peuvent ainsi gérer un nombre croissant de bases de données comme s’il s’agissait d’une seule, tout en préservant l’isolement et la hiérarchisation des ressources propres à chacune des bases», explique Rui Sousa, Delivery Manager chez eProseed, chargé du projet de migration à la Banque Al Rajhi.

La nouvelle plate-forme permet désormais à ARB d’offrir de meilleurs contrats de service à ses clients internes, de réduire les délais de livraison des nouvelles applications et des nouveaux services, ainsi que d’accroître sa capacité à répondre rapidement et avec souplesse aux mutations des conditions de marché et aux revirements des cycles économiques.

 

 

Recevez les prochains articles par email, tous les mardi

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
eProseed migre 45 bases de données de Al Rajhi Bank
Titre
eProseed migre 45 bases de données de Al Rajhi Bank
Description
Al Rajhi Bank, leader mondial de la finance islamique, a fait appel à l'expertise d'eProseed pour organiser la migration d'un pool de 45 bases de données vers Oracle Exadata.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo