Démontrer l’intérêt de la blockchain par des cas concrets

par | Sep 7, 2018 | Article du mois 3, Business | 0 commentaires

Les intérêts de la blockchain sont nombreux mais encore mal connus. Au sein de CTG Luxembourg, Didier Blaise coordonne les activités liées à cette technologie qui intéresse de plus en plus de clients.

° Qu’est-ce qui vous a motivé à l’idée de développer les compétences de CTG Luxembourg dans la technologie blockchain ?

«Notre démarche consistait à ne pas être dans la réactivité. Nous ne souhaitions pas attendre de voir nos clients exprimer des besoins par rapport à cette nouvelle technologie pour commencer à développer nos compétences, au risque de ne pas avoir suffisamment de recul. La technologie est nouvelle et il est difficile d’avoir une opinion claire sur le sujet. L’idée est d’accompagner nos clients dans le processus décisionnel qui pourra aboutir ou non à l’adoption de la technologie blockchain et à une intégration efficace de cette technologie à leur activité. Nous avons décidé d’adopter une démarche pratique en proposant des business cases qui montrent clairement l’intérêt de la technologie, mais qui permettent aussi d’évaluer ses coûts et le retour sur investissement qu’elle permet.»

° Comment avez-vous procédé ?

«Nous avons fait appel à l’imagination de nos propres équipes, dans tous les secteurs de l’entreprise, des spécialistes membres de notre centre de développement aux commerciaux à l’écoute du marché, en passant par les responsables de la communication. Dans un premier temps, nous avons dispensé une courte formation pour bien faire comprendre à chacun ce qu’est la blockchain et comment CTG peut se positionner afin d’apporter une réelle valeur ajoutée par rapport aux différents acteurs du marché. Ensuite, nous avons proposé un concours en posant une seule question : avez-vous des idées de business à créer avec cette technologie ? La démarche était vraiment destinée à trouver des idées originales, sortant des sentiers ‘business’ classiques, tout en nous concentrant sur un projet simple à implémenter, qui soit compréhensible par tous. Cette technologie n’est pas indispensable pour tous les types de projets, mais cette démarche nous a permis d’avoir une vitrine à présenter à des clients intéressés.»

° Vous avez rejoint le réseau Blockchain luxembourgeois Infrachain. Pouvez-vous en dire plus ?

«Infrachain nous a vraiment permis de monter en compétences par rapport à la blockchain, mais aussi d’offrir une solution ‘cloud-ready’ aux clients qui se présentent à nous. Ainsi, si un client n’a pas l’infrastructure nécessaire mais qu’il souhaite avoir accès à la technologie blockchain, nous pouvons lui fournir directement une solution puisque nous sommes hébergeurs et membres fondateurs au sein du consortium Infrachain

° Concrètement, quels sont les secteurs qui pourraient s’intéresser à la blockchain ? Quelles activités pourraient se développer sur base de cette technologie ?

«Toutes les grandes banques se sont intéressées à cette technologie. Le fait que la blockchain permette de réaliser des transactions en supprimant les intermédiaires remet en question une partie du modèle bancaire. Elles sont tout à fait conscientes qu’elles doivent impérativement penser à ce nouvel enjeu dès maintenant. Naturellement, l’aspect monétaire de la blockchain a d’abord lié la technologie au secteur financier. Cependant, de nombreux autres domaines, tels que par exemple la logistique, le retail, l’agroalimentaire, les transports de matériaux dangereux ou médicaux -sang, organes, etc.- s’intéressent aussi beaucoup à cette technologie. Elle permet, entre autres, de garantir la traçabilité des marchandises échangées, transportées ou vendues avec une exactitude et une rapidité aujourd’hui inégalées. Au final, à peu près tous les secteurs pourraient développer une activité qui se base en partie sur la technologie blockchain.»

° La blockchain pourrait-elle aller jusqu’à remplacer beaucoup d’autres technologies aujourd’hui largement utilisées ?

«Il faut plutôt voir la blockchain comme une nouvelle brique parmi d’autres briques logicielles. Cette technologie a aussi besoin des autres pour fonctionner, elle ne révolutionne pas forcément tout ce qui existe.»

° CTG Luxembourg ne se bat donc pas pour implanter la technologie blockchain chez tous ses clients ?

«Non, évidemment. Notre volonté, chez CTG Luxembourg, est toujours la même : répondre au mieux aux besoins de nos clients. Nous ne ferons donc pas tout pour vendre de la blockchain si elle n’est pas nécessaire. Nous demandons toujours : ‘que voulez-vous faire exactement ?’. Si nos clients se présentent à nous avec l’envie de développer un projet blockchain mais que cette technologie ne permettra pas de répondre à leur besoin, nous les réorientons vers autre chose.»

° Dans le futur, dans quelle direction va évoluer cette technologie ?

«On pourrait voir des réseaux blockchain partagés se créer entre des entreprises d’un même secteur. Imaginons que vous achetez un billet dans une compagnie aérienne, par exemple. Un token pourrait être créé sur la chaîne suite à cet achat. De cette manière, toutes les compagnies aériennes membres du réseau auraient immédiatement accès à vos informations, ce qui faciliterait vos correspondances et le passage d’une compagnie à l’autre. Mais cette logique pourrait aussi se développer dans le commerce de détail ou dans le monde bancaire. Tous les secteurs où garantir la confiance est difficile ou primordial pourront profiter de la technologie.»

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

EMC
Sommaire
Démontrer l’intérêt de la blockchain par des cas concrets
Titre
Démontrer l’intérêt de la blockchain par des cas concrets
Description
Les intérêts de la blockchain sont nombreux mais encore mal connus. Au sein de CTG Luxembourg, Didier Blaise coordonne les activités liées à cette technologie qui intéresse de plus en plus de clients.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo