Première blockchain publique !

par | Mai 27, 2019 | Blockchain, Business | 0 commentaires

Lancement d’une blockchain publique, développée notamment par le CTIE et le Sigi. Une première mondiale, pas moins. Des nouvelles applications à l’étude.

«Nous allons lancer une blockchain publique, probablement unique au monde, dont les opérateurs seront le CTIE et le Sigi, à un niveau national et local», a annoncé le ministre délégué à la Digitalisation, Marc Hansen, lors de l’ouverture du deuxième Infrachain Summit à la Spuerkees.

«Ce projet permettra au gouvernement d’expérimenter et de développer une série de nouvelles applications blockchain réservées au secteur public ainsi que des applications impliquant des interactions entre le secteur public et le secteur privé Après la première e-ambassade créée au monde, le Luxembourg se distingue ainsi une nouvelle fois en mettant en place une blockchain du secteur public.

Et Marc Hansen d’ajouter : «Cela nous permettra d’exécuter une première série d’applications déjà en cours, et je suis convaincu que cette première expérience nous permettra de mieux comprendre les opportunités et les avantages offerts par cette technologie. Plus que tout, il est essentiel que nous nous donnions les moyens de tirer parti de la technologie blockchain et de développer une expertise technologique et législative qui nous sera très utile à l’avenir.»

Des résultats positifs pour tous

Le gouvernement luxembourgeois a la ferme volonté de jouer un rôle de pionnier dans le domaine de la blockchain. L’idée ? Si l’État réalise des avancées significatives dans la numérisation et l’utilisation des nouvelles technologies, les entreprises seront également encouragées à le faire, avec des résultats positifs pour tous.

La blockchain du secteur public est une plateforme DLT qui sera opérée par une série d’acteurs du secteur public tels que le CTIE et le SIGI et offrira ainsi les fonctionnalités et atouts de cette technologie à tous les acteurs du secteur public pour réaliser des applications au profit des citoyens et entreprises au Luxembourg.

L’identité d’un individu

La blockchain du secteur public pourra ainsi contribuer à améliorer la transparence, la fiabilité et la sécurité des systèmes d’information et processus numériques du secteur public. Ainsi, une information stockée dans la blockchain est accessible à tous ceux qui sont habilités à la déchiffrer. Dans un tel système, l’administration B peut accéder via une simple requête à l’information encodée dans la blockchain par l’administration A. Toute modification dans la chaîne de blocs serait inévitablement rendue visible.

La blockchain, une fois appliquée à l’identité d’un individu, pourrait offrir un monde de possibilités. Par exemple, elle pourrait l’accompagner de la naissance au décès, en intégrant tous les faits et événements qui jalonnent son existence. Acte de naissance, déménagements, attestations, permis de conduire, diplômes, dossier médical, parcours professionnel, etc. Chaque nouvelle étape se verrait enregistrée dans la blockchain de manière sûre et inaltérable. Les acteurs publics compétents, de leur côté, pourraient instantanément consulter les informations nécessaires, sans prendre contact avec d’autres administrations ou avec le citoyen concerné.

Dans solutions Magazine de Mars

Solutions Magazine consacrera bientôt des dossiers spéciaux sur : GDPR, Collaboration & Video, Home Protection

> Je désire de la visibilité sur ce sujet
> M'abonner au mensuel papier

Pub

Sommaire
Première blockchain publique !
Titre
Première blockchain publique !
Description
Lancement d’une blockchain «publique», développée notamment par le CTIE et le Sigi. Une première mondiale, pas moins. Des nouvelles applications à l'étude.
Auteur
Editeur
Soluxions Magazine
Logo