Les assurtech assurent et rassurent

Sep 16, 2021 | Data Intelligence | 0 commentaires

Pour la première fois, plus de 50 % des clients de l’assurance sont prêts à envisager une couverture auprès des assurtech. Un cap a été franchi.

Tout va bien pour les assurtech ! Alors que la pandémie de -19 a catalysé l’intention des clients de souscrire une assurance (en hausse de 7 %), les assurés se tournent de plus en plus vers les assureurs qui offrent le meilleur CARE (Convenience, Advice, et Reach). Cette approche place la commodité, le conseil et l’accessibilité au cœur de la conception et de l’évaluation de l’efficacité de leur parcours client.

Aujourd’hui, les assurés ne tergiversent plus lorsqu’il s’agit de quitter un fournisseur pour  un autre disposant de solutions plus soignées et pertinentes. Pour la première fois, montre le World InsurTech Report 2021 de Capgemini et de l’Efma, plus 50 % des clients sont aujourd’hui prêts à envisager une couverture d’un nouvel acteur numérique. 

Les assurtech sont conscientes des attentes des clients

En offrant une plus grande personnalisation et en mettant l’accent sur l’expérience client, ces acteurs de l’économie numérique ont atteint la maturité. Ils ont, surtout, gagné la confiance des clients. En réponse, les opérateurs traditionnels tentent de renforcer leurs capacités technologiques en s’associant ou en acquérant des assurtech. Ils ne cherchent plus seulement à «faire du numérique», mais «être numérique» !

Les assurtech, il est vrai, tirent parti de l’afflux de capitaux d’investisseurs. Objectif : améliorer davantage les offres grâce, notamment, à l’intelligence artificielle et la modélisation prédictive, l’analyse avancée des données. Il est question d’Open Insurance, et donc d’API. L’IoT, aussi, entre dans la course…

Les assurtech sont conscientes des attentes des clients. Et, bien que la commodité soit au centre des propositions d’assurtech depuis un certain temps, c’est maintenant l’accessibilité qui est au cœur des priorités. Bien que les opérateurs traditionnels soient confrontés à des défis clairs en matière de données et d’analyse -seulement un quart des assureurs sont confiants dans leurs capacités de traitement des données-, ils ne restent pas inactifs. Pour contourner et surmonter leurs limites, de nombreux assureurs traditionnels achètent et s’associent à de nouveaux acteurs numériques. Ils espèrent ainsi améliorer leurs capacités et leur proposition de valeur dans le cadre de cette équation commodité, conseil et accessibilité.

Des assurtech fort sollicitées                                                  

Selon le rapport, les géants de la et les assurtech ont obtenu un accès sans précédent aux capitaux des investisseurs et renforcent leurs capacités numériques, augmentant ainsi leur avance en tant que pionniers de l’innovation.

Entre 2018 et 2020, les cinq principaux acteurs technologiques mondiaux et un constructeur automobile renommé offrant des services d’assurance ont connu une augmentation de leur capitalisation boursière représentant à elle seule près de 2,5 fois la capitalisation boursière totale des 30 plus grands assureurs du monde en 2020. A la fin de 2020, la capitalisation boursière totale des assurtech cotés en bourse dépassait 22 milliards USD. Les assurtech deviennent rapidement l’investissement du jour, avec toute une gamme d’investisseurs soutenant l’afflux massif de capitaux.