Les constituent une cible privilégiée. L’an dernier, ils ont été deux fois plus ciblés qu’en 2013, et leurs clics sur des liens dangereux ont doublé. Du côté des services, ce sont ceux dédiés à la vente, aux finances et à l’approvisionnement (chaîne logistique) qui ont été plus touchés.

Pour l’éditeur Proofpoint, les attaques se produisent surtout pendant les heures de travail. La plupart des messages malveillants étant envoyés lors des heures de travail, principalement le et le jeudi matin. Le constitue la journée la plus critique, avec 17% de clics de plus que les autres jours.

Au final, même si les utilisateurs sont plus vigilants, les cybercriminels sont aussi capables de s’adapter rapidement. Ainsi, le nombre de mails intégrant des pièces jointes douteuses, et non plus des URL (notifications, avertissements à caractère financier), s’est multiplié.

L’an dernier, durant certains jours, a même constaté une augmentation de 1 000% du volume des pièces jointes malveillantes. Cette année, la donne est différente, les fausses sollicitations par mail faisant état de réception de fax ou de messages vocaux, voire d’alerte à caractère financier (facture, relevés de comptes, etc.).

«Il existera toujours une personne qui cliquera sur un lien, et permettra ainsi aux menaces de se propager auprès des utilisateurs, confirme Kevin Epstein, Vice-Président en charge de la gouvernance et de la avancée chez Proofpoint. L’approche de Proofpoint est efficace car nos systèmes sont capables d’identifier les individus concernés, de localiser ces derniers et de déterminer les actions en cours. Ainsi, nous permettons aux organisations de se protéger activement, ainsi que de prendre, en temps réel, les mesures adéquates.»

Sommaire
Titre
Les cadres, cible des . Surtout le mardi !
Description
La plupart des messages malveillants sont envoyés par les cyber-criminels lors des heures de travail, principalement le mardi et le jeudi matin
Auteur